> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > DISPOSITIFS VACANCES > Vacances (généralités) > Vacances apprenantes et Ecole ouverte : reportages à Goussainville (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Vacances apprenantes et Ecole ouverte : reportages à Goussainville (Val-d’Oise) et à Bègles (Gironde)

25 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Val-d’Oise. Bilan positif pour les Vacances apprenantes à Goussainville
L’opération, déployée dans toute la France, a permis aux jeunes de retrouver le chemin de l’école tout en profitant d’activités extra-scolaires. Bilan à Goussainville (Val d’Oise).

[...] La ville de Goussainville a dû s’activer pour décliner l’opération « Vacances apprenantes », lancée par la ministère de l’Éducation nationale au mois de juin.
En trois semaines, les services jeunesse et éducation ont conjointement créé le dispositif « Loisirs et Cahiers de Vacances » au sein de la municipalité qui compte plus de 30 000 habitants.
Une large campagne de communication a été lancée, passant notamment par du boîtage, pour un résultat final très satisfaisant. Parmi les 1 450 places qui ont pu être ouvertes, plus de 90 % auront été pourvues d’ici à la fin du mois d’août. « On remercie l’État de financer ce projet », pour lequel la ville de Goussainville a obtenu une enveloppe de 72 000 euros

Extrait de actu.fr du 22.08.20

 

« L’école ouverte », dernier arrêt avant la rentrée
A Bègles (Gironde), une école REP accueille une trentaine d’enfants dans un dispositif mixte de renforcement scolaire et d’activités de loisirs.

[...] Mais que fait-on, précisément, dans une école ouverte en plein été ? « Un stage de rattrapage qui nous entraîne pour le collège », explique Justine, qui fera sa rentrée en 6e dans dix jours, dans un établissement du même réseau d’éducation prioritaire. Mais Rayan, qui entre en CM1, et Hugo, en CE2, ne sont pas d’accord. « C’est pas un stage », dément Hugo. Comment faut-il l’appeler, alors ? « Les activités », tranche-t-il. La formule est en effet hybride, et c’est voulu : les écoles ouvertes doivent permettre aux enfants de renouer avec la scolarité en passant la matinée avec des enseignants. L’après-midi, le centre de loisirs – ou, selon les villes, les associations locales – prend le relais, pour des activités culturelles et sportives.

Extrait de lemonde.fr du 24.08.20

Répondre à cet article