> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES) > Pédag. explicite > Il faut cesser d’opposer les pédagogies constructiviste et explicite (E. (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Il faut cesser d’opposer les pédagogies constructiviste et explicite (E. Gentaz) (ToutEduc)

19 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Il faut cesser d’opposer les pédagogies constructiviste et explicite (E. Gentaz)

Edouard Gentaz propose de "dépasser les oppositions médiatiques stériles sur les différentes manières d’enseigner". Professeur de psychologie du développement (U. de Genève et CNRS), il s’oppose implicitement, dans l’éditorial du prochain numéro de la revue ANAE, à Stanislas Dehaene qui, dans "Apprendre", condamne les "pédagogies de la découverte". Il souligne le caractère récurrent des débats pédagogiques, "entre les tenants d’une approche pédagogique constructiviste et ceux d’une approche pédagogique explicite".

Il en rappelle les fondements. D’un côté, Piaget et ses successeurs qui estiment que, par exemple, dans l’enseignement des mathématiques, on peut proposer aux élèves des problèmes "ouverts", c’est à dire des problèmes "dont la résolution n’est pas directement accessible par l’application d’un algorithme étudié en classe". Les partisans de l’approche "enseignement explicite ou direct" (dont sont notamment à l’origine des chercheurs québécois comme Bissonnette et Gauthier, ndlr) "critiquent cette approche ascendante et proposent d’enseigner explicitement des stratégies efficaces (...)". Pour E. Gentaz, " il est bien évident que chacune des approches (constructiviste ou enseignement explicite) présente des avantages et des limites selon le contexte d’apprentissage ou les savoirs à enseigner" et il ne lui paraît "pas pertinent de les opposer comme on peut le lire chez certains chercheurs aussi bien en neurosciences qu’en psychologie sociale, peu familiers de l’acte d’enseigner aux élèves". Il compare cette position à celle d’un diététicien qui se demanderait "s’il vaut mieux manger des glucides ou des protéines, alors que ce dont on a besoin, c’est d’un régime équilibré". Et il plaide pour "un véritable enseignement constructiviste qui intègre l’enseignement direct lorsque cela est approprié", donc pour une "instruction intelligente".

Le texte complet sur le site de la revue

Extrait de touteduc.fr du 18.09.20

 

Voir :
la sous-rubrique Pédag. explicite
le mot-clé Pédag. explicite (gr 4)/

Répondre à cet article