> INEGALITES SCOL., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigration > Trois tribunes dans Le Monde : - François Dubet : "ne pas envisager le monde (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Trois tribunes dans Le Monde : - François Dubet : "ne pas envisager le monde social en termes de « communautés » " - Cloé Korman : "la possibilité de s’exprimer dans les quartiers populaires" - Aymerie Patricot : "la violence subie par les professeurs"

21 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Attentat de Conflans : « Le piège de nos débats se referme sur notre vie démocratique »
TRIBUNE
François Dubet
Sociologue

Entre droite et extrême droite, qui voient dans l’islam le terreau de l’islamisme, et gauche qui le considère comme la religion des opprimés, le sociologue François Dubet pointe, dans une tribune au « Monde », le danger de rhétoriques conduisant à envisager le monde social en termes de « communautés ».

[...] Le piège de ces rhétoriques se referme sur les musulmans de France assignés à leur « communauté » et à leur religion par les uns, assignés à la domination, aux discriminations, au racisme par les autres. Dans les deux cas, les indignations, les compassions et les postures va-t-en-guerre effacent les voix déjà trop timides des acteurs concernés ; de ceux qui veulent, à la fois, vivre dans le pays où ils sont nés et croire dans ses institutions, pays où, souvent, sont nés leurs parents, et que nous continuons pourtant à désigner comme des immigrés. Ils ne sont ni la cause de nos malheurs ni de simples victimes muettes. Pourquoi ne pas les considérer comme des citoyens dont aucun n’est totalement musulman, pas plus que les autres ne sont totalement catholiques, athées, de droite, de gauche ou plus encore indifférents ?

Extrait de lemonde.fr du 21.10.20

 

« Pour les élèves des quartiers populaires, la possibilité de s’exprimer est bafouée en permanence »
TRIBUNE
Cloé Korman
Ecrivaine et enseignante

Dans une tribune au « Monde », Cloé Korman, écrivaine et professeure de français en Seine-Saint-Denis, estime que le débat sur la liberté d’expression est trop éloigné de la nécessaire réflexion qu’il faut mener sur la pauvreté de l’école.

Extrait de lemonde.fr du 21.10.20

 

Attentat de Conflans : « Comme de nombreux professeurs, je me sens honteux d’appartenir à une institution si faible »
TRIBUNE
Aymeric Patricot
Enseignant et écrivain

Après l’attentat contre un enseignant, Aymeric Patricot, écrivain et lui-même enseignant, estime indispensable qu’une réflexion soit menée sur la violence subie par les professeurs.

Extrait de lemonde.fr du 21.10.20

Répondre à cet article