> 9 - POLITIQUE VILLE > OUVERTURE SOCIALE > Grandes écoles, universités, entreprises, fonction publ. > 82 % des élèves en classe prépa ne sont pas boursiers

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

82 % des élèves en classe prépa ne sont pas boursiers

29 septembre 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « VousNousIls », le 28.09.06 : « 1.525 jeunes » notamment défavorisés inscrits en prépa après le bac (Robien)

Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien assure mercredi dans une interview aux Echos que "1.525 jeunes" supplémentaires ayant obtenu la mention très bien au bac et "notamment venus des quartiers difficiles" ont été recrutés en classes préparatoires.

Ces élèves ont bénéficié du "deuxième tour de recrutement" annoncé par le ministre le 14 juin dernier, tandis que les autres remplissent des dossiers au printemps.

"Les classes préparatoires se démocratisent peu à peu : notre objectif reste de 33% d’élèves boursiers dans trois ans", estime M. de Robien. Actuellement, seuls 18% des étudiants de classe prépa sont boursiers.

Pour lui, "les mentalités évoluent" puisque, affirme-t-il, "10% des nouvelles demandes" d’inscription en classes préparatoires émanent de lycées situés dans des quartiers défavorisés.

Dans son entretien au quotidien économique, le ministre rappelle en outre que, dans le cadre des concertations sur la carte scolaire, "la possibilité d’ouvrir des prépas ou des filières d’excellence dans les quartiers défavorisés" est étudiée.

Interrogé sur la réforme des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), "la réforme essentielle de l’automne", M. de Robien cite "plusieurs pistes", notamment "développer la bivalence des enseignants jusqu’au lycée".

Répondre à cet article