> 4 - Education prioritaire. 250 sous-rubriques (SR) > MIXITE SOCIALE ET "CARTE SCOLAIRE" (14 SR) > Académies de Créteil et Versailles (Carte scolaire et mixité sociale) > 11.12.08 - Carte scolaire : un témoignage de prof de collège RAR à Montreuil (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

11.12.08 - Carte scolaire : un témoignage de prof de collège RAR à Montreuil (Seine-Saint-Denis)

11 décembre 2008 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site de la CGT Educ’action 93, le 09.12.08 : Lenain de Tillemont à Montreuil : un collège "Ambition Réussite" doublement déstabilisé par une ghettoïsation que l"assouplissement" de la carte scolaire aggrave dangereusement, et une "vitrinisation" à marche forcée tenant lieu d’innovation pédagogique.

Lorsqu’il a été classé ZEP en 1998, sous la pression d’une grève des personnels, la proportion d’élèves issus de CSP défavorisées au clg LDT avoisinait les 60%. Elle est passée à 71,4% en 2001, 82% en 2002, 93,4% en 2004, 87% en 2005. Dans le même temps, les effectifs augmentaient de plus de cent élèves, jusqu’à saturation des locaux.
A l’initiative d’enseignants, un groupe de travail réunit par le conseil général décidait d’extraire de son secteur de recrutement une école située à 1/2 h du collège. Ce groupe de travail personnels/parents/IA/CG devait étudier les moyens de retrouver de la mixité par une modification du périmètre du secteur.

Cet effort en partenariat et dans la durée, au service de plus d’efficacité, de transparence et d’équité, a été soudainement réduit à néant par la suppression par étapes de la carte scolaire.

Après un pilotage à vue de février à juillet 2008 sur des conjectures fluctuantes et contradictoires concernant le nombre de dérogations demandées et le nombre de dérogations accordées par le rectorat ( 50%), accaparant la direction et les enseignants en fait de préparation efficace de la rentrée, le couperet est tombé début septembre.
La proportion d’élèves issus de CSP défavorisées est estimée à 90% cette année au collège LDT. Cette estimation n’est pas officielle, faute de communication des "tableaux de bords" par l’IA à ce jour, et à défaut de chiffres rendus publics pour tous les collèges en ligne comme c’était encore le cas il ya 2 ans.
Ces 90% s’appliquent à toutes les cohortes confondues alors qu’une évaluation pertinente des effets des dérogations doit en toute logique préciser le pourcentage de CSP défavorisées pour la seule cohorte des 6èmes de cette année.

En plus, il est notoire, s’agissant des RAR comme de tous les établissements de l’Education Prioritaire, que la catégorie défavorisée ne permet pas de mesurer la proportion des plus défavorisés.

A défaut de ces données, les personnels du collège constatent que les évaluations des 6èmes font apparaître à cette rentrée des taux de réussite records entre 32% et 38%, en recul par rapport à ceux de l’année dernière, eux-mêmes en recul par rapport à ceux d’il y a deux ans..
Contrairement à des prévisions fantaisistes communiquées cet été à la presse au sujet du nombre d’élèves par division de 6èmes, à savoir 16 élèves par classe, celui-ci est compris entre 21 et 24 élèves pour 3 6èmes, hors SEGPA., au lieu de 4 6èmes actées dans la dhg adoptée l’année dernière.

(...)

Lire la suite de l’article

Voir le message forum d’un enseignant de ce collège

Répondre à cet article