> 8 - POLITIQUE DE LA VILLE > PRE et REUSSITE EDUCATIVE > PRE (Etude) > Evaluation d’un Programme de Réussite Educative : Le cas du PRE de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Evaluation d’un Programme de Réussite Educative : Le cas du PRE de l’agglomération dijonnaise, une étude de Marielle Lambert et Bruno Suchaut (Irédu-CNRS et Université de Bourgogne)

18 octobre 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

I La réussite éducative : une réponse à la difficulté scolaire ?

I.1 Le développement de la politique d’aide aux élèves

[...]

page 5 :
Au niveau politique, deux pistes complémentaires sont à envisager pour tenter d’améliorer la
situation.
1) Rendre le système scolaire plus équitable dans son organisation et son
fonctionnement. Cela peut se réaliser de deux manières également
complémentaires :
i) Favoriser la mixité sociale, la ségrégation scolaire s’avérant néfaste
pour les publics socialement et scolairement les plus fragiles
ii) Expérimenter et généraliser des pratiques pédagogiques permettant
de réduire massivement l’échec scolaire
2) Agir sur l’environnement éducatif global des enfants et des adolescents en
compensant les carences du milieu familial par l’élaboration de projets éducatifs au
niveau local avec des objectifs spécifiques et individualisés.

A l’heure actuelle, si la première piste ne semble pas avoir été privilégiée par l’Education nationale, la seconde a été intégrée dans une politique de cohésion sociale et le présent
rapport a pour objectif d’apporter des éléments d’évaluation d’une dimension particulière de
cette politique au niveau local, à savoir le Programme de Réussite Educative de
l’agglomération dijonnaise (PRE).

[...]

I.2 La logique du programme de réussite éducative

Le programme « Réussite éducative » s’inscrit dans cette nouvelle logique. Il vise les enfants
et les adolescents les plus en difficulté qui vivent sur les territoires de la géographie de la
politique de la ville (celle des contrats urbains de cohésion sociale notamment) et sont
scolarisés dans un établissement de l’éducation prioritaire, notamment les « réseaux
ambition réussite » et nécessitent des modes d’intervention plus individualisés inscrits dans
un parcours éducatif.

[...]

Cet ensemble de changements de posture de l’action publique dans le champ du partenariat
éducatif génère bien évidemment des interrogations concernant les modalités de mise en
oeuvre d’un projet éducatif sur de telles bases, concernant également les articulations que
les différents acteurs ont à construire pour coordonner leur action en faveur des enfants les
plus en difficultés ainsi que les actions individuelles ou collectives, existantes ou nouvelles,
qui sont à mettre en place au service d’un parcours de réussite éducative.

I.3 L’évaluation du programme de réussite éducative

[...]

Concrètement, l’évaluation présentée dans ce rapport rend compte de trois phases
complémentaires et articulées :
1) Une analyse du contexte (géographique, économique, démographique et social)
dans lequel prennent place les actions développées dans le PRE
2) Une analyse de la mise en oeuvre du PRE avec une description des actions mises
en place sur les territoires dans leurs différentes dimensions (forme, nature, coût
des actions)
3) Une mesure des effets des actions sur le public visé

[...]

Au final, l’évaluation du PRE de l’agglomération dijonnaise devrait permettre de respecter la
définition officielle de l’évaluation des politiques publiques « évaluer une politique c’est
apprécier son efficacité en comparant ses résultats aux objectifs assignés et aux moyens
mis en oeuvre » (décret du 18/11/1998) et de générer des points de questionnement et des
axes de progression tant sur le plan politique général qu’à un niveau plus opérationnel.

[...]

II Le contexte d’intervention du PRE sur les territoires

III. La mise en oeuvre du PRE

III.1 L’adéquation entre les besoins et l’offre

III.2 La déclinaison locale du PRE

IV L’efficacité du PRE

IV.1 Efficacité et efficience globale du PRE

IV.2 Les déterminants individuels de la réussite du PRE

IV.3 Efficacité des actions conduites dans le cadre du PRE

V Constats et pistes de réflexion pour la politique de réussite
éducative

Au terme de ce travail, nous pouvons dégager plusieurs constats sur le projet de réussite
éducative de l’agglomération dijonnaise, mais plus largement aussi sans doute sur
l’évaluation des projets de réussite éducative sur le territoire national. Nous présenterons ces
constats sous la forme d’une liste de points découlant des analyses présentées dans ce
rapport et qui peuvent donner lieu directement à des interprétations en termes politique.

1) La politique de la ville se construit dans un contexte fortement marqué part les
inégalités scolaires et sociales. Ces inégalités ne se limitent pas à des différences
inter-individuelles mais elles sont fortement visibles au niveau géographique avec
des écarts très marqués entre les territoires en ce qui concerne les caractéristiques
des populations. L’action politique doit donc tout d’abord viser la réduction de la
ségrégation scolaire et sociale au niveau spatial.

[...]

11) Il n’existe pas de relation entre le degré de satisfaction du PRE et le montant des
ressources financières allouées aux communes. La réalisation correcte du PRE
dépend davantage du ciblage des besoins que des seules dotations financières
allouées.

12)Les actions développées dans le cadre du PRE semblent être plus efficaces quand
les bénéficiaires sont très jeunes.

[...]

Extrait de brunosuchaut.fr du 18.10.10 : Evaluation d’un Programme de Réussite Educative

Répondre à cet article