> 5 - Education prioritaire > MIXITE SOCIALE ET "CARTE SCOLAIRE" > Positions de chercheurs (Carte scolaire et mixité sociale) > Pierre Merle (université de Bretagne et IUFM de Rennes) fait le point pour (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pierre Merle (université de Bretagne et IUFM de Rennes) fait le point pour "VousNousIls" sur la mixité sociale et la carte scolaire

22 novembre 2010 Version imprimable de cet article Version imprimable

Justement, que peut-on concrè­te­ment mettre en œuvre pour favo­ri­ser la mixité sociale à l’école ?

En tra­vaillant sur la période 2000–2010, j’ai constaté que, lorsqu’elle est appli­quée, la carte sco­laire per­met déjà le main­tien, voire la pro­gres­sion de la mixité sociale. Ce sys­tème n’est donc pas si mau­vais que cela, même s’il n’est pas tota­le­ment satis­fai­sant. Plusieurs dis­po­si­tions pour­raient l’améliorer. On peut notam­ment pen­ser que si la mixité urbaine aug­men­tait (et donc que les gens n’étaient plus regrou­pés par quar­tiers), on aurait davan­tage de mixité sco­laire. On pour­rait ensuite faire entrer des objec­tifs de mixité sociale dans la nota­tion de chaque chef d’établissement. C’est ce qui a été fait quand on a voulu faire bais­ser le taux de redou­ble­ment, et cela a fonctionné.

Extrait de vousnousils.fr du 19.11.10 : La mixité sociale forme un tout

Répondre à cet article