> 7 - Dispositifs éduc. ville > PRE et Réussite éducative > Internat de réussite éducative (archives) > Sursis pour l’internat "de réussite éducative" Favre, à Lyon, qui sera aidé par (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Sursis pour l’internat "de réussite éducative" Favre, à Lyon, qui sera aidé par l’Etat mais n’accueillera plus que des élèves du primaire

11 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

La Ville de Lyon a annoncé mardi soir qu’elle avait finalement « obtenu de l’Etat un engagement pluriannuel de financement en faveur de l’internat Favre jusqu’en 2014 ».

Mais l’Etat ne versera pas les mêmes sommes que les années précédentes, soit (485.000 € en 2009, 310.000 € en 2010). Son aide devrait être de l’ordre de 200.000 € pour les prochaines années, sur un budget total de 1,7 million d’euros.

« Ces nouvelles conditions financières conduiront la Ville à revoir les modalités d’admission de l’internat Favre en recentrant l’accueil des enfants sur les jeunes Lyonnais scolarisés en école élémentaire », a précisé la mairie.

Extrait de 20minutes.fr du 15.02.11 : Un sursis pour l’internat Favre

 

Tout comme les éducateurs, l’élu [UMP] craint que l’établissement ne soit transformé en internat d’excellence, qui accueille les collégiens et les lycéens «  les plus méritants  » des zones d’éducation prioritaire.
Dans ce cas, les éducateurs craignent un changement de missions, le public accueilli n’étant plus du tout le même. «  Aujourd’hui, nous faisons clairement de la prévention avant la case justice, assure Christine Jammet qui travaille à l’internat depuis 1995. Demain, quel serait notre rôle ?

Extrait de 20minutes.fr le 10.02.11 : L’Internat Favre en grève

 

Extrait de 20minutes.fr du 17.02.11 : Lyon. La ville privilégie ses pettits

 

Lire les précédents articles sur l’internat Favre

Répondre à cet article