> ACTEURS et PARTENAIRES > Pilotes (identité prof., Témoignages) > "Diriger un établissement, un métier qui s’apprend" (tribune de Claire Ravez, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Diriger un établissement, un métier qui s’apprend" (tribune de Claire Ravez, Ifé, dans Le Monde)

5 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

« Diriger un établissement scolaire, un métier qui s’apprend »
TRIBUNE
Claire Ravez
chargée d’études à l’Institut français de l’éducation

Les candidats au concours de recrutement des chefs d’établissement scolaire ont découvert leurs résultats ce 3 mai. L’occasion pour Claire Ravez, chargée d’études à l’Institut français de l’éducation, de rappeler l’importance de la formation des personnels de direction.

[...] Le rapport du jury du concours de recrutement 2020 et le bilan social 2019-2020 du ministère de l’éducation nationale permettent de dresser à grands traits le profil de ces nouveaux personnels de direction. Agés de 43 ans en moyenne, les lauréats féminisent le métier : celles qui représentaient un quart des personnels de direction au milieu des années 1980 sont aujourd’hui devenues majoritaires (51,4 % du corps en 2019-2020).

Le « deuil de la classe »
Pour toutes et tous, devenir personnel de direction est synonyme de deuxième carrière. Plus de la moitié des lauréats de la session 2020 a exercé comme professeur certifié ou agrégé, près de 30 % comme professeur des écoles, 12 % comme conseiller principal d’éducation. Ce virage professionnel appelle donc souvent à faire le « deuil de la classe », à gérer une nouvelle distance sociale avec d’anciens pairs ou les parents d’élèves. Un « défi d’identité » que le chercheur Guy Pelletier a décrit dans ses travaux, à partir des contextes québécois et suisse.

[...] Quotidien professionnel complexe
Dès 2006, la sociologue Anne Barrère avait identifié les tensions vécues par ces « manageurs de la République », funambules de la modernisation et de la démocratisation du système éducatif, en équilibre précaire entre recherche d’efficacité et poursuite du bien commun, entre nouvelle gestion publique et idéaux de justice scolaire et sociale. Elle avait montré leur quotidien fragmenté et dispersé.

[...] Héritier des structures qui ont formé les cadres du système éducatif français depuis les années 1990, l’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation (IH2EF) assure la formation statutaire des nouveaux personnels de direction. Durant un an, la situation de ces derniers est aussi inconfortable que celle des enseignants débutants : ils doivent assumer le rôle d’adjoint tout en participant ponctuellement à différentes sessions de formation, en académie, à l’IH2EF, ainsi que s’autoformer par le numérique.

Extrait de lemonde.fr du 04.05.21

Répondre à cet article