> POLITIQUE DE LA VILLE > Partenariat Ecole Ville (Généralités) > La Veille éducative (Fiche OZP : Tout savoir sur les ZEP)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La Veille éducative (Fiche OZP : Tout savoir sur les ZEP)

2006, par Lucienne Siuda

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

La veille éducative

 

Les dispositifs éducatifs partenariaux sont nombreux. Leur lisibilité par les différents partenaires n’est pas toujours facile. Aussi leur mise en cohérence est indispensable. La veille éducative répond à cette préoccupation : c’est une démarche qui permet de mobiliser l’ensemble des ressources éducatives existantes pour résoudre un problème identifié.

Les statistiques officielles estiment qu’environ 60000 jeunes sortent du système scolaire sans qualification. Dans le cadre du programme de lutte contre les exclusions, le ministère délégué à la Ville a commandé en 2001 un plan d’action afin de renouveler les modalités d’approche des jeunes en grande difficulté. La veille éducative que propose ce plan se présente non pas comme un nouveau dispositif s’ajoutant à ceux existant mais comme une démarche.

L’objectif de la veille éducative est de concevoir la prévention plutôt que le remède. Parents, enseignants, associations et élus, par leurs compétences mises en réseau anticipent sur les situations d’échec pour instaurer une continuité éducative. Lorsque la réinsertion scolaire est impossible, un parcours individuel comportant un emploi du temps structurant, un lieu d’accueil et l’élaboration d’un projet est construit par les partenaires.
La veille éducative mobilise les équipes éducatives des établissements scolaires, les intervenants sociaux, les professionnels de la santé, pour concevoir et organiser, sur un territoire, une continuité éducative destinée aux jeunes qui sont en échec scolaire ou qui ont quitté prématurément le système scolaire sans diplôme ni qualification, perdant ainsi pour une partie d’entre eux tout lien avec les instances de socialisation. Elle permet aussi de renforcer des actions de soutien à la parentalité.
Le dispositif Réussite éducative, porté par le ministère de la Cohésion sociale répond aux mêmes préoccupations dans des territoires ciblés.

La veille éducative correspond à une démarche bien définie. Dans un premier temps, le maire adresse au préfet un projet comportant certains des éléments suivants :
 un diagnostic faisant apparaître les besoins du territoire : état des lieux précis permettant d’analyser les symptômes et mécanismes d’exclusion, de repérer les dispositifs et les partenaires à mobiliser, d’établir un inventaire des ressources et des compétences disponibles au niveau des organisations et des acteurs de l’éducation ;
 les objectifs généraux visés au plan local par la veille éducative et l’articulation de ces objectifs avec ceux du projet éducatif local ;
 la composition de la cellule et les compétences rassemblées ;
 la mission et le statut du coordonnateur ;
 le dispositif sur lequel s’appuie la coordination et les modalités de cette coordination, notamment celles relatives au partage des informations ;
 le descriptif du dispositif d’évaluation (les modalités et les indicateurs) ;
 le budget précisant les cofinancements mobilisés.

Le préfet transmet ensuite le projet, revêtu de son avis et d’une proposition de financement, à la DIV (Délégation interministérielle à la ville). Cette dernière instruit le dossier et délègue les crédits correspondants.

Le financement doit être prioritairement recherché à partir des moyens existants et qui peuvent être mobilisés au plan local auprès des différents partenaires impliqués dans la démarche. Néanmoins, des moyens complémentaires peuvent être accordés au plan national pour :

  • aider à la conception et au montage de cellules de veille éducative ;
  • recruter un coordonnateur, tout en sachant qu’il est nécessaire de s’appuyer en priorité sur les dispositifs existants qui participent aux actions de lutte contre les exclusions ;
  • favoriser le développement d’outils d’information et de programmes de formations complémentaires en vue d’améliorer l’efficacité des dispositifs existants.

    Une fois par an, le préfet et l’inspecteur d’académie, directeur des services départementaux de l’Education nationale, réunissent une conférence départementale de la veille éducative afin de dresser un bilan et d’examiner avec les maires, les collectivités territoriales et les services de l’État concernés, les ajustements à opérer pour renforcer la présence éducative sur le territoire.
    Au plan national, un suivi de la mise en œuvre de la veille éducative est effectué par la DIV qui est destinataire des bilans annuels transmis par les préfets de département.

     

    Documents

     Les textes de référence ainsi qu’un dossier très complet sur les cellules de veille éducative sont disponibles sur le site de la délégation interministérielle à la ville, ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement.
     Luc Bronner. Absentéisme dans la ZEP du Havre. Le Monde, 4 octobre 2002 (extrait).
     Lestrat, Stéphanie, Leclercq, Christelle. La veille éducative dans les municipalités. Les rencontres de l’OZP, n°38, mars 2003.

     

    Retour au sommaire des Fiches

     

  • Répondre à cet article