> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : LANGUE(S) et LETTRES, (doc. généraux) > Deux ouvrages qui remettent en cause les idées reçues sur la langue française (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Deux ouvrages qui remettent en cause les idées reçues sur la langue française : - La grande grammaire du français - Le français est à nous. Petit manuel d’émancipation linguistique

9 novembre 2021

Grande Grammaire du Français : changer la relation à la langue ?
Côté Education nationale : une grammaire normative centrée sur des étiquetages approximatifs et stériles ? Coté Recherche linguistique : une grammaire ouverte à la vitalité et à la diversité de la langue, écrite et orale ? Tel est le grand écart qu’éclaire la parution de « La Grande Grammaire du Français ». Réalisé par une cinquantaine de linguistes de nationalités diverses, l’ouvrage s’adresse à un large public et veut faire « le point sur tous les usages du français d’aujourd’hui, depuis 1950, écrit et oral, en France et hors de France. » Cette grammaire descriptive, sensible aux variations et évolutions, s’appuie sur un vaste corpus : il s’élargit aux conversations ou à la littérature contemporaine, il s’enrichit d’une version numérique qui permet d’en écouter des enregistrements. À l’occasion de la journée internationale des professeur.es de français le 25 novembre 2021, l’AFEF invite à découvrir en visio avec Anne Abeillé cette « Grande Grammaire du français » amenée à faire date et, peut-être, à changer représentations et pratiques.

« La Grande Grammaire du français », sous la direction d’Anne Abeillé et Danièle Godard. Actes-Sud /Imprimerie nationale, ISBN 2330142390.

Sur le site de l’éditeur

Extrait de cafepedagogique.net du 08.11.21

 

Quelques idées reçues sur la langue française battues en brèche par deux linguistes

Parus il y a quelques mois, deux livres sont immédiatement entrés dans la catégorie « ouvrage de référence », ceux qu’on consulte régulièrement, en fonction des débats du moment ou pour mettre de l’ordre dans ses idées, parce qu’ils bousculent l’ordre établi et la pensée dominante, en invitant à considérer l’histoire de la langue et de l’école pour mieux comprendre ce qui se joue aujourd’hui.

Dans « Le français est à nous ! », les linguistes Maria Candea et Laélia Véron entendent apporter les arguments linguistiques et historiques qui permettront de s’affranchir de la pensée automatique souvent à l’œuvre quand il s’agit de langue dans le pays de Molière. Le livre est sous-titré « Petit manuel d’émancipation linguistique », et c’est en effet de cela qu’il s’agit : s’émanciper, en déconstruisant les mythes accrochés à la langue et en donnant à réfléchir à nos représentations. Particulièrement quand on doit l’enseigner…

[...] A suivre, seconde partie : « Quelques idées reçues l’école battues en brèche par un historien de l’éducation » (Claude Lelièvre, dans « L’école d’aujourd’hui à la lumière de l’histoire).
Voir aussi L’École d’aujourd’hui à la lumière de l’histoire, par Claude Lelièvre, Odile Jacob, mars 2021 (entretien du Café avec l’auteur et présentation ToutEduc)

Extrait de francetvinfo.fr du 16.10.21

Répondre à cet article