> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Décrochage et absentéisme > Micro-lycée, Micro-collège > Un reportage du Monde sur les "ex-décrocheurs" au microlycée de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un reportage du Monde sur les "ex-décrocheurs" au microlycée de Caen

8 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Au microlycée de Caen, « on est l’ultime filet, la solution de dernier recours » pour les décrocheurs
Les enseignants de l’établissement tentent d’accompagner 43 élèves jusqu’à un retour dans une classe de terminale « classique ». Avec la crise sanitaire, les problèmes individuels ont pu empirer.

Ne leur parlez pas de « recette miracle » pour les décrocheurs scolaires. L’expression fait bondir l’équipe des sept enseignants du microlycée de Caen. Dans cette structure, qui s’est implantée il y a quatre ans au lycée Jean-Rostand, on « tâtonne », on « expérimente », pour raccrocher à l’école des jeunes qui s’en sont éloignés. Au moins un an, parfois beaucoup plus : jusqu’à trois ans voire, quatre pour certains des 43 élèves accueillis.

[...] « Bien sûr qu’on a des décrocheurs parmi les décrocheurs, souffle Véronique Vastel, enseignante de français. Ces jeunes sont passés par deux, trois, quatre, parfois cinq établissements avant d’arriver jusqu’à nous, et souvent par autant de dispositifs de suivi, de missions locales, de centres de soins ou d’hébergement, quand ce n’est pas par l’hôpital. Face à eux, il faut savoir rester humble… »

Extrait de lemonde.fr du 07.10.21

 

Voir :
la sous-rubrique Micro-lycée, Micro-collège

le mot-clé Micro-lycée-collège-école (gr 5)/

Répondre à cet article