> ACTEURS et PARTENAIRES > Enseignants et Pilotes. Statut et GRH > Portrait de Jean-Michel Bourdoiseau, figure nîmoise et directeur de l’école (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Portrait de Jean-Michel Bourdoiseau, figure nîmoise et directeur de l’école REP+ Paul Langevin de Nîmes : "la culture pour s’ouvrir" (Le Midi libre)

14 mars

Jean-Michel Bourdoiseau, le directeur d’école nîmois qui voulait "faire humanité"
Jean-Michel Bourdoiseau croit fermement que l’accès à la culture pour tous participe à l’égalité des chances.

Figure de proue du monde de l’enseignement nîmois, le directeur de l’école Paul-Langevin croit en l’égalité des chances et aux nuances. Au faire, plus qu’aux dires. Et à la culture pour unir.

[...] À 24 ans, en 1988, il devient instituteur à l’école Courbet à Nîmes. Trente-trois ans, plus tard, pour ce papa de deux garçons aujourd’hui étudiants à Paris, la flamme demeure intacte et la cité des Antonin, son théâtre d’exercice favori. Après des années à Marcelin à Valdegour, un passage par les beaux quartiers, à Dolto, le centre-ville au Mont-Duplan, le directeur a retrouvé avec un plaisir non dissimulé, depuis deux ans, la Zup à la tête de l’école Paul-Langevin, "un mini-collège" avec ses centaines d’écoliers. Et un plaisir incommensurable de travailler avec une équipe passionnée et des parents d’élèves impliqués. "On se sent vraiment utiles ici. Et il y a une vraie attente que l’on ne peut pas décevoir. C’est passionnant d’essayer de faire humanité."

Son visage s’anime quand il évoque ses jeunes élèves. Le climat "apaisé" qui règne dans l’école malgré les difficultés et la violence liées au quartier. Malgré l’incendie qui a ravagé un bâtiment en 2021 aussi. Puis la curiosité insatiable des enfants. "La présence du CACN (Centre d’art contemporain de Nîmes, NDLR) dans le quartier, c’est fantastique. C’est une richesse de pouvoir proposer à nos élèves un accès à l’art. Et une récompense de les regarder s’interroger ou s’émerveiller".

La culture pour s’ouvrir. [...]

Extrait de midilibre.fr du 13.03.22

Répondre à cet article