> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES... > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales INTERDEGRES > Interdegrés (Français et Langues) > B* Développer l’oral et l’écrit à partir de la lecture d’œuvres d’art et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Développer l’oral et l’écrit à partir de la lecture d’œuvres d’art et d’extraits littéraires dans le REP+ La Marquisanne de Toulon

1er avril

C’est peut-être l’histoire de... : du sujet spectateur vers le sujet lecteur en REP+

QUOI ?

L’art fait partie de la vie, et n’est pas réservé à une élite ! Il apporte des joies profondes et donne des outils de réflexion et d’ouverture à nos futurs citoyens ! Expression et mémoire des civilisations, il est un éveilleur de conscience ! Ce projet vise à favoriser la posture de sujet spectateur puis de sujet lecteur afin de libérer la parole des élèves, collectivement, sur une œuvre d’art ou un extrait littéraire, et de les inciter à donner un sens personnel à leurs observations ou lectures. L’accent est mis sur le débat argumentatif, l’enrichissement lexical et la révision des écrits courts produits pendant la séance de découverte d’une œuvre d’art.

• Des visites dans des musées régionaux sont organisées pour chaque classe engagée dans le projet.
• Des débats littéraires seront proposés par la suite aux élèves de fin de CM2 et sixièmes à partir d’extraits de textes patrimoniaux.

Recherche

Proposition de protocole
https://www.lumni.fr/serie/1-minute-au-musee
https://www.beauxarts.com/vu/les-grandes-artistes-expliquees-aux-petits-curieux/
https://www.labophilo.fr/2020/05/29/les-petites-%C3%A9nigmes-de-l-art-13-vid%C3%A9os-pour-aborder-l-histoire-de-l-art-avec-les-enfants/
https://www.youtube.com/watch?v=LZEr7DkQcg0
sujet lecteur un exemple (texte)
sujet lecteur un exemple (grille)
sujet lecteur deuxième exemple (texte)
sujet lecteur deuxième exemple (grille)

QUI ?

14 membre(s) dans l’équipe

Le cycle 3 d’un réseau en éducation prioritaire renforcée (REP+) à Toulon : un collège (5 sixièmes 1 classe de UPE2A) et 2 écoles REP+ (4 CM2 et 3 CM1 et 1CP)

Une classe de CM2 hors éducation prioritaire participe également au projet.

- Les participants

• 325 élève(s)
• 14 enseignant(s)
• 1 autre(s) participant(s)

OÙ ?

Interétablissements Nice

Ecole élémentaire, Collège - CM1, CM2, 6ème

Un réseau d’éducation prioritaire à Toulon (REP+) : un collège et 2 écoles primaires.

- Établissement(s)

• Nice LA BEAUCAIRE, Toulon (083)
• Nice LA TAURIAC, Toulon (083)
• Nice LA MARQUISANNE, Toulon (083)

• 1 académie(s)
• 3 établissement(s)
• 13 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

• Manque d’appétence pour la fréquentation des lieux culturels (musées)
• Nécessité de développer le lexique et les structures syntaxiques des élèves
• Besoin de créer du lien entre oral et écrit pour donner du sens aux activités et faciliter le réinvestissement par les élèves dans les différentes situations de classe rencontrées.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Ouvrir les portes de l’Art, éveiller le goût, éduquer le jugement
• Partir des représentations des élèves pour nourrir leur réflexion du regard porté sur les œuvres.
• Développer leur sensibilité artistique par une fréquentation renouvelée des œuvres, l’échange et le dialogue.
• Développer des compétences langagières orales et écrites à partir de la lecture d’œuvres d’art et d’extraits littéraires.

- Sources d’inspiration

Type Titre Année Observation
Film une minute au musée 0 https://www.lumni.fr/serie/1-minute-au-musee

QUAND ?

Du 01/09/2020 Au 30/06/2023

COMMENT ?

• S’exprimer collectivement et librement sur une œuvre d’art pour échanger avec ses pairs et produire individuellement un récit en fonction de l’histoire que, pour chacun, raconte le tableau.

◦ décrire ce que l’on voit, décomposer en différents éléments (expliquer), acquérir et utiliser un vocabulaire spécifique relatif aux couleurs, aux formes, à l’espace, aux émotions…
◦ raconter librement l’œuvre, imaginer une histoire, interpréter, émettre des hypothèses, justifier, argumenter en utilisant des expressions telles que : « je pense que, je crois que, c’est peut-être l’histoire de… »

• Favoriser un échange entre pairs (communiquer)

• Faciliter l’écriture grâce à l’approche d’une œuvre picturale.

• Lier l’étude de la langue (orthographe – grammaire – vocabulaire – conjugaison) à des situations ludiques de productions de textes.

- Modalités de mise en œuvre

• Les classes volontaires choisissent librement des œuvres d’art proposées sur la plateforme Tribu dédiée au groupe de travail (le cycle 3 interdegré du réseau). Les élèves doivent imaginer et écrire la situation ou une petite histoire racontée par le tableau ou la sculpture. Les œuvres sont choisies en fonction de leurs potentialités imaginatives. Un protocole sous forme de questions guidant les observations des élèves est proposé aux classes qui le souhaitent (voir doc joint).

• Les élèves vont au moins une fois en cours d’année voir une exposition puis la sortie de fin d’année pour les élèves de sixième se fait à la Fondation Carmignac à Porquerolles où les élèves retrouvent soit des œuvres soit des artistes rencontrés lors des séances.

• Le professeur d’arts plastiques accompagne ce projet.

• Toutes les histoires transmises sont mutualisées et valorisées sous formes numériques via un Padlet. Des observations croisées PE/PLC sont planifiées ainsi que des groupes de réflexion afin d’analyser les séances et mutualiser les outils. Les différents documents et outils sont postés sur un TRIBU.

Des débats littéraires sont proposés aux élèves de fin de CM2 et sixièmes.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

◦ Oral : régulation du débat (interactions entre les élèves) et argumentation lors de la prise de parole.
◦ Ecrit : Présence dans les écrits de structures syntaxiques et lexicales rencontrées au préalable lors des lectures.
◦ Cohérence d’un récit court et implication dans le toilettage du texte.
◦ Appétence pour découvrir des lieux culturels

Un point de vue sur le projet

- Indicateur(s) qualitatif(s)

• Plaisir d’entrer dans une écriture libre et créative.
• Oral : régulation du débat (interactions entre les élèves) et argumentation lors de la prise de parole.
• Ecrit : Présence dans les écrits de structures syntaxiques et lexicales rencontrées au préalable lors des lectures.
• Cohérence d’un récit court et implication dans le toilettage du texte.
• Appétence pour découvrir des lieux culturels

ET APRÈS ?

Ce dispositif est un réel déclencheur de prise de parole puis d’écriture dans le cadre des écrits courts. Le toilettage des premiers jets ne cible pas plus de deux compétences afin de ne pas dénaturer le plaisir né de la rencontre avec une œuvre d’art.

L’objectif ici est clairement de rendre lisible par tous une histoire librement inventée en lien avec l’œuvre proposée et donc d’y apporter un soin particulier. Tous les élèves sans exception et quel que soit leur niveau de compétences en rédaction se laissent transporter par les tableaux et s’engagent, après une phase d’oral collectif riche en apport lexical et en émotions, dans l’écriture de leur propre histoire. Le moment phare du dispositif est la lecture collective des écrits de la classe ainsi que ceux des autres classes, moment où les élèves découvrent des façons différentes d’avoir appréhendé une même œuvre d’art. " Grâce aux autres, on découvre des détails du tableau qu’on n’aurait pas vu tout seul, c’est ça qui est bien !"

- Diffusion

Diffusion Type Document, lien
Padlet 1 Texte https://padlet.com/ClaudeRM/wex97fkpqndkr5di
Padlet 2 Texte https://padlet.com/claudericherme83/2retu66ynk52z9na

- Développement et suite de l’action

Le dispositif va s’étendre en littérature afin que les élèves, dans une même liberté de pensée et de projection, puissent aller à la rencontre de textes patrimoniaux lus par l’enseignant. Après une analyse collective de l’extrait proposé, afin que le sens du texte co-construit par le groupe soit posé, un débat sur "ce qu’en pensent les élèves" et sur "ce qu’ils auront ressenti" à l’écoute sera mené par l’enseignant. De "sujet-spectateur" les élèves glisseront vers des "sujets-lecteurs".

Extrait d’Innovathèque du 23.03.22

Répondre à cet article