> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Climat scolaire, Harcèlement > Climat, Harcèlement (Dossiers et Guides) > Harcèlement : comment lutter ?, dossier de Fenêtres sur Cours N°485, octobre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Harcèlement : comment lutter ?, dossier de Fenêtres sur Cours N°485, octobre 2022 (avec un reportage à l’école REP J.-J. Rousseau d’Angers)

5 octobre

Fenêtres sur cours
N°485 octobre 2022

Le dossier du mois : Harcèlement : comment lutter ?
14 15 bis%c2%a9millerand img 7710%20eb

Sur fond de crise énergétique et de débats sur les retraites, l’annonce du budget de l’éducation nationale a coïncidé avec la première mobilisation des salarié.es pour défendre leur pouvoir d’achat. Un budget historiquement décevant pour des enseignants et des enseignantes qui ont repris le chemin d’une école abimée, en manque de remplaçants, de formation. Côté élèves, un dossier sur le harcèlement, quelques questions à Séverine Greusard autour de la sieste. Mais aussi un reportage en Ulis et les réponses de Claire Hédon sur l’accompagnement humain des élèves en situation de handicap. Un grand angle qui visite une médiathèque en lien avec les élèves et l’ensemble de la population. Un décryptage qui analyse la différence entre l’Education physique et sportive et les activités physiques quotidiennes généralisées dans les écoles en cette rentrée. Le journal se conclut sur la grande interview de Clément Rivière qui constate que "les enfants passent moins de temps dehors".

AU SOMMAIRE

Harcèlement : comment lutter ?
La profession enseignante s’est déjà emparée du phénomène du harcèlement.

Eclairage
Les moyens de lutte s’intensifient peu à peu

Écouter et agir sans blâmer
Reportage à l’école du Blosen à Thann qui met en place des espaces de dialogue

Signes et pratiques
Itv de Sigolène Couchot-Schiex, professeur en sciences de l’éducation

Eduquer aux valeurs humanistes
Reportage à Angers où l’on fait vivre les valeurs humaines
Voir l’article ci-dessous

Le climat scolaire : un levier
Itv de Catherine Blaya professeur en sciences de l’éducation et chercheuse

PLUS À LIRE

M%c3%a9diath%c3%a8que
Caisse de résonance culturelle

Au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) on investit la médiathèque communale.

|Perrturbateurs endocriniens

Cocktails toxiques pour cerveau d’enfant

Bénéfices de la sieste

Itv de Séverine Greusard, chargée de mission maternelle

26 redim
Une dynamique inclusive

Reportage à Mondoubleau : l’inclusion scolaire avec un dispositif ULIS

Itv de Claire Hédon, défenseure des droits

Moins de temps dehors
Itv de Clément Rivière, maître de conférences en sociologie

Bouger ou apprendre

Activités Physiques Quotidiennes vs Education physique et sportive

Féminicides
Une comptabilité macabre

Retraites : déficit maîtrisable
Itv de Michaël Zemmour, maître de conférences en économie

Extrait de snuipp.fr d’octobre 2022

 

Eduquer aux valeurs humanistes
Reportage à Angers où l’on fait vivre les valeurs humaines

POUR PRÉVENIR LES FAITS DE HARCÈLEMENT, LES PE DE L’ÉCOLE JEAN-JACQUES ROUSSEAU À ANGERS (MAINE-ET-LOIRE) FONT LE PARI DE FAIRE VIVRE LES VALEURS HUMANISTES.

Agir sur le climat scolaire pour anticiper toute situation de harcèlement, c’est la démarche adoptée par les PE de l’école Jean-Jacques Rousseau à Angers (Maine-et-Loire) et cela passe par une éducation aux valeurs universelles. À la suite de la mort tragique de Samuel Paty, l’équipe s’est lancée dans un projet ambitieux autour des valeurs de la République dans le cadre d’un parcours d’éducation morale et civique. Une programmation d’école vise à apporter aux élèves du CP au CM2 les repères communs nécessaires à la vie collective. Politesse, honnêteté, liberté, égalité, fraternité, empathie, tolérance, mixité… autant de valeurs qu’expérimentent de manière progressive les élèves de cette école de 14 classes.
« Ici, nous sommes tous bienveillants, tous à l’écoute des autres, raconte Bernard Grandjean, enseignant de l’école. Entre collègues, avec les élèves, avec les parents… Nous ne laissons pas les situations conflictuelles dégénérer, tout passe par la parole, par la discussion ». Le plan de prévention du harcèlement s’appuie sur plusieurs leviers dont la communication est le maître mot. Dans la salle des profs, un tableau permet de lister les situations conflictuelles, une façon d’alerter rapidement l’ensemble de l’équipe. Des réunions avec le périscolaire permettent aussi d’harmoniser les postures éducatives pour une continuité sur les différents temps de vie de l’enfant.

L’empathie pour éviter le harcèlement
Autre outil qui a largement prouvé son efficacité, selon le directeur de l’école, la fiche de réflexion. Inspirée d’une méthode canadienne, elle est au service de l’apaisement du climat scolaire. « Nous ne tolérons aucune violence, mais vraiment aucune, même la plus insignifiante, relève Boris Rialland, le directeur. Dès qu’un élève a un comportement inadapté, je le reçois et ensemble nous remplissons la fiche. Il s’agit dans un premier temps de verbaliser ce qui s’est passé de façon factuelle. Ensuite, l’élève doit réfléchir à l’impact de son geste sur ses camarades, sur les enseignants mais il doit aussi mettre des mots sur son ressenti, tenter d’expliquer et de comprendre son geste ». Cette fiche est signée par l’élève, l’enseignante, les parents puis le directeur. « Je suis en bout de chaîne car en général, il se passe quelques jours entre le moment où l’acte a eu lieu et le moment où la fiche revient signée, remarque-t-il. Ça nous permet d’en rediscuter calmement et d’aider l’enfant à trouver des solutions pour éviter que cela ne se reproduise ».
Mais la force de ce collectif enseignant réside aussi et surtout dans sa capacité à mobiliser tous les élèves autour de projets qui font vivre les valeurs du vivre ensemble au quotidien. « En 2021/2022, l’école a travaillé sur l’empathie », explique Boris Rialland. L’empathie, c’est un peu la base de toute valeur humaniste. Savoir se mettre à la place de l’autre n’est pas toujours un exercice facile, encore moins lorsque l’on a 6 ans, mais c’est un exercice qui porte ses fruits ». Le projet a d’ailleurs été illustré dans un film primé au concours « Non au harcèlement ».

Extrait de snuipp.fr du 02.10.22

Répondre à cet article