> POLITIQUE DE LA VILLE > PLAN ESPOIR BANLIEUES (2008-2012) > Plan Banlieues (Textes officiels) (archives) > Les dates des différents plans banlieue

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les dates des différents plans banlieue

8 février 2008

Extrait de Le Desk / Le Monde du 08.02.08 : 30 ans de politique de la ville : les plans banlieue successifs (REPÈRES)

Depuis trente ans, les gouvernements ont tenté de traiter les difficultés des banlieues et quartiers sensibles par une succession de plans :

1977 : un programme "Habitat et vie sociale" prévoit des améliorations de logements.

1981 : après l’agitation à Vénissieux, lancement de la politique de Développement social des quartiers (DSQ) et création des zones d’éducation prioritaires.

1983 : création du Conseil national de prévention de la délinquance et de la mission "Banlieues 89".

1988 : Michel Rocard crée le Conseil national des villes et le Comité interministériel des villes.

1989 : plusieurs centaines de contrats de DSQ sont signés.

1990 : après des troubles à Vaulx-en-Velin, création du ministère de la Ville et du Droit au logement par la loi Besson.

1991 : la loi d’orientation pour la ville impose la mixité sociale avec 20% de logements sociaux dans les agglomérations de 200.000 habitants.

1992 : Bernard Tapie, ministre de la Ville, lance les grands projets urbains pour une dizaine de cités.

1993 : plan d’urgence du gouvernement Balladur qui débloque 5 milliards de francs, puis 10 milliards sur 4 ans.

1995 : Jacques Chirac dénonce la "fracture sociale" et annonce un "plan Marshall" pour les banlieues qui devient, en 1996, le Pacte de relance pour la ville avec des zones franches et les emplois de ville.

1999 : création des contrats d’agglomération ou de pays et de 50 grands projets de ville. Lionel Jospin présente un plan "de rénovation urbaine et de solidarité" de 20 milliards de francs sur six ans, destiné aux 250 sites en contrats de ville.

2000 : la loi SRU (Solidarité et Renouvellement urbain) taxe les communes qui n’ont pas 20% de logements sociaux.

2001 : nouveau plan de 5,34 milliards d’euros sur 5 ans pour les quartiers difficiles.

2002 : un plan de rénovation urbaine vise la démolition, la construction ou la réhabilitation de 600.000 logements sociaux en 5 ans, pour 30 milliards d’euros.

2005 : création des préfets pour l’égalité des chances, chargés d’animer le milieu associatif et l’ensemble des acteurs de l’intégration, les dispositifs de l’Etat pour l’emploi, l’accompagnement éducatif, le logement et la rénovation urbaine, les transports ou la prévention des violences.

Répondre à cet article