> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Actions en faveur de l’apprentissage de l’allemand au collège RRS La (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Actions en faveur de l’apprentissage de l’allemand au collège RRS La Courtille de Saint-Denis (93), en liaison avec d’autres collèges prioritaires

15 mars 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] 2010  : première année, premier galop d’essai réussi avec un projet ambitieux. Il s’agissait en effet de monter une pièce en allemand avec des adolescents de classes de 4e, 3e et 2de. Cette année-là, deux autres établissements de Saint-Denis s’étaient joints aux élèves de La Courtille [RRS] : le collège Elsa Triolet [RRS] et le lycée Paul Éluard. C’est un ancien élève du collège La Courtille qui est venu évoquer son expérience. Une expérience marquante, tant elle avait nécessité de travail et de préparation. Quant au spectacle lui-même, qui s’était déroulé le 22 janvier à la Bourse du travail de Saint-Denis, il est sans doute resté dans la mémoire de tous les élèves.

2011 : forte de son expérience, l’équipe fait évoluer le projet. En revanche, même objectif : la représentation d’une pièce de théâtre en allemand, le 22 janvier, à la Bourse du travail de Saint-Denis. Des similitudes mais également des changements. Ainsi, d’autres établissements de la même ville ont rejoint la troupe. Aux côtés des collégiens de La Courtille se trouvaient des élèves de 3e des collèges Pierre de Geyter [RRS] et Iqbal Masih [ECLAIR] et de 2de du lycée Paul Éluard. En outre, c’est un nouveau texte que les comédiens en herbe ont présenté le 22 janvier, texte rédigé par les enseignantes.

2012 : « l’allemand, passeport pour l’avenir ». Tel est le thème retenu au niveau national pour cette Journée franco-allemande. Il met l’accent sur les atouts que constitue l’apprentissage de cette langue logique et accessible à tous. Une langue qui permet également d’échanger avec autrui, d’avoir un accès plus direct à sa culture, de découvrir un pays dynamique et tourné vers l’avenir. Une langue qui contribue à la réussite scolaire puis professionnelle des jeunes, notamment au moment de rechercher un emploi. Ce sont les deux enseignantes investies dans le projet qui ont expliqué elles-mêmes à William Marois le travail engagé. Un projet qui a radicalement changé de forme. Des élèves de 5e, 4e, 3e du collège La Courtille et des élèves de 2de et 1re du lycée Paul Éluard ont réalisé un clip vidéo à destination des élèves des écoles primaires de Saint-Denis.

Le contenu de ce film ? 24 bonnes raisons d’aimer l’allemand ! La parole aux enseignantes : « Attractive et pratique dans sa forme, facilement diffusable aux écoles primaires, la vidéo nous est apparue comme le format idéal. Afin de privilégier l’authenticité et la spontanéité, nous avons, par ailleurs, demandé à nos élèves de collège et de lycée de s’adresser, dans cette vidéo, directement aux élèves de primaire, en expliquant pourquoi ils aimaient l’allemand, ou en livrant une anecdote ou un souvenir agréables, en lien avec l’allemand. Une pancarte sur laquelle est écrit Und du ?, et que les élèves tiennent, fait office de fil rouge. » Und du ? signifiant Et toi ?, peut-être récolteront-ils un jour les réponses des écoliers qui auront choisi d’étudier la langue de Goethe…

Les enseignantes ajoutent : « Le clip sera diffusé dans les écoles primaires de Saint-Denis, accompagné d’un QCM que nous fournissons aux professeurs des écoles ; il ne s’agit pas seulement de regarder une vidéo, mais d’en retenir quelque chose. » Il s’agit donc d’un travail complémentaire de celui des intervenants en allemand, mené en collaboration avec les enseignants du premier degré, qui contribue à assurer une liaison inter-degrés sereine.
Avant-dernière étape de cette rencontre avec William Marois : le visionnage de cette vidéo originale et non dénuée d’humour.

Extrait du site de l’académie de Créteil le 10.03.2012 : 24 raisons d’aimer l’allemand

Répondre à cet article