> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. (Positions) > EDUC. PRIOR. (Positions politiques) > Candidate ayant travaillé en ZEP (Le Journal de Saône et Loire)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Candidate ayant travaillé en ZEP (Le Journal de Saône et Loire)

2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Journal de Saône et Loire » du 03.06.04 : candidate ayant travaillé en ZEP

Née le 15 mars 1953 à Montceau, deux filles, un garçon, directrice d’école honoraire, adhérente des Verts depuis 1995, Conseillère municipale d’opposition à Chalon, militante associative et syndicale, 13ème sur la liste des Verts, Charlotte Seitz fut la première élue Verte du Conseil municipal de Chalon, l’année même de son entrée en politique.

C’est en effet en 1995 que cette enseignante, professeur des écoles puis directrice d’un groupe scolaire (pendant 21 ans, dont quatre en ZEP), issue d’un milieu plutôt conservateur, rejoignit les Verts « pour défendre les valeurs de l’écologie ». Quelques semaines plus tard, élue sur la liste de Gauche, elle faisait son entrée sur la scène locale, portant la contradiction au maire Dominique Perben dès ses premiers conseils municipaux. « Poil à gratter » de la majorité durant son premier mandat, elle se définit comme « enthousiaste, combative, revendicative ».

Un profil qui l’a conduit aussi à militer au SNUIPP-FSU (membre du Conseil syndical départemental de 1998 à 2003) et dans plusieurs associations de parents d’élèves FCPE. Son souci de la défense de l’environnement s’exprime dans son engagement au sein de l’association Autun-Morvan-Ecologie, qui lutte contre l’enrésinement et pour la sauvegarde de la forêt du Morvan. Charlotte Seitz est aussi à l’origine d’échanges avec les élus Verts de Solingen, ville jumelle de Chalon. Sa passion : transmettre des connaissances, par un travail de terrain.

Répondre à cet article