> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > VIE SCOLAIRE (Climat, Décrochage, Internats, Milieu rural, Pauvreté, Rythmes, (...) > DECROCHAGE > Décrochage (Positions) > Forum Défense-Illettrisme : conclure des alliances éducatives

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Forum Défense-Illettrisme : conclure des alliances éducatives

28 juin 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

"Le phénomène de l’illettrisme est en recul", estime Hervé Fernandez, directeur de l’ANLCI (agence nationale de lutte contre l’illettrisme) qui s’appuie sur une enquête de 2011 menée en lien avec l’INSEE faisant apparaître que 7% de la population de 18 à 65 ans étaient dans cette situation contre 9% précédemment. Intervenant au cours du Forum "Défense-Illettrisme" qui s’est tenu le 20 juin en l’Hôtel des Invalides à Paris, il ajoute que la résorption de l’illettrisme reste "un ’sport collectif’ dans sa mesure (avec l’Insee), dans sa prévention (avec l’armée et ses Journées Défense et citoyenneté, l’Education nationale et les régions) et dans son outillage dans l’identification des bonnes pratiques et des étapes propices pour le travail à mener".

La mise en relation avec les familles les plus éloignées de l’Ecole qui est prévue par la loi de refondation, le récent accord interprofessionnel sur la formation professionnelle et l’établissement d’un compte personnel de formation participent de l’effort pour le directeur de l’ANLCI qui a dorénavant pour objectif la diminution de 2 points des personnes en situation d’illettrisme pour les 5 prochaines années. Au moins de septembre prochain sera lancée une semaine de sensibilisation qui a pour objectif de "sensibiliser les opinions sur le phénomène" et de "rendre visibles les très nombreuses initiatives" pour "entrer en contact avec tous ceux qui ne savent pas que les solutions existent".

Les résultats en Ile-de-France
Le Forum a été l’occasion de révéler les résultats en Ile-de-France des JDC et des quelque 155 000 jeunes qui s’y sont présentés en 2013 : 9 741 ont été signalés en difficulté de lecture, 6 283 signalements ont été transmis aux plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs, 2 368 aux établissements d’insertion de la défense (pour des décrocheurs ayant réussi le test de lecture).

Lors des JDC, un premier entretien permet de "mettre en confiance" le jeune en difficulté et de le diriger vers les missions locales ou vers le service civique. Celui de Versailles indique qu’un peu plus de la moitié d’entre eux (55 %) acceptent d"être accompagnés. Parmi ceux-ci, 60 % sont en sorties positives et 22% encore suivis après 6 mois. Le plus souvent il s’agit pour les décrocheurs en difficulté de lecture de projets avec une Ecole de la 2ème Chance ou un EPIDE.

Le ministère de l’Education nationale indique pour sa part qu’une étude de l’IGEN en cours va insister sur la nécessité d’une "l’alliance éducative" avec les partenaires de la lutte contre l’illettrisme. Parmi ceux-ci, l’association "Savoir pour réussir" (Fondation Caisses d’épargne) qui accompagne les jeunes décrocheurs en difficulté de lecture et qui vise "à leur redonner confiance par la mise en contact avec l’écrit dans toutes ses formes et autour de l’écriture d’un projet professionnel".

Extrait de touteduc.fr du 24.06.14 : Forum Défense-Illettrisme : conclure des alliances éducatives

Répondre à cet article