> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > DECROCHAGE > Décrochage (Etudes) > Plus de la moitié des recalés du bac décrochent complètement (étude (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Plus de la moitié des recalés du bac décrochent complètement (étude DEPP)

13 octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Seulement la moitié des recalés au baccalauréat 2013 se sont réinscrits l’année suivante
Note d’information - N° 34 - octobre 2015
Auteur : Nicolas Miconnet, DEPP-B1

Malgré des taux de réussite de 90,8 % au bac GT et de 77,2 % au bac pro en 2013, 42 000 candidats échouent au bac GT sur 457 500 inscrits, et 41 500 candidats échouent au bac pro sur 182 000 inscrits.

Près de trois candidats recalés sur dix des séries générales et technologiques et sept candidats recalés sur dix dans la voie professionnelle ne se réinscrivent pas au bac l’année suivante. La probabilité d’être lauréat en 2014 s’en trouve réduite de façon significative. Ainsi, seulement 52 % des candidats ajournés en 2013 au bac GT obtiennent leur diplôme en 2014. Et du fait des abandons massifs au bac pro, un candidat sur cinq recalés à la session 2013 (19,5 %) obtiendra son diplôme en 2014.

Les élèves recalés pour la première fois se réinscrivent plus souvent à la session suivante, de même que ceux ayant échoué après l’oral de rattrapage. La proportion globale de réinscription masque des disparités importantes selon les séries : plus de huit recalés sur dix en série S se réinscrivent, contre moins de deux sur dix au bac pro « Structures métalliques ».

Après un échec, les candidats lycéens se réinscrivent plus fréquemment que les autres, mais deux sur dix font le choix d’une candidature individuelle. Trois quarts des réinscriptions au bac GT sous statut scolaire s’effectuent dans l’établissement d’origine.

La proportion de réinscriptions varie au bac GT d’une académie à l’autre, avec 20 points d’écarts entre les extrêmes : 81 % à Mayotte et 76 % à Reims, contre 60 % à La Réunion et 64 % à Limoges.

Le taux de réussite des candidats recalés en 2013 et présents à l’examen en 2014 est plus faible que celui de l’ensemble des candidats en 2014. Malgré cet écart de réussite, les lauréats 2014 s’ajoutent aux lauréats de 2013. À l’issue des deux sessions 2013 et 2014, près de 96 % des inscrits en 2013 au bac GT et près de 82 % au bac pro auront obtenu leur diplôme.

Télécharger la note d’information

Extrait de education.gouv.fr : Seulement la moitié des recalés au baccalauréat 2013 se sont réinscrits l’année suivante

 

Entretien avec Catherine Moisan

Extrait de franceinfo.fr du 12.10.2015 : Plus de la moitié des recalés du bac décrochent complètement

Répondre à cet article