> 10 - AGENDA (rubriques) > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2005 > décembre > 04/12/05 - Un internat en REP à Douai (Nord)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

04/12/05 - Un internat en REP à Douai (Nord)

4 décembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du «  Figaro » du 03.12.05 : L’internat de Douai pallie les insuffisances familiales

Dominique de Villepin a annoncé hier le doublement des internats « d’excellence » ou de « réussite éducative » dès la rentrée 2006.

Dans la chambre de Lorenzo, Kenny et Thérence, l’un élève de cinquième, les deux autres en quatrième, les posters de la « Star Ac’ » côtoient ceux de Formule 1. Si leurs parents leur manquent parfois, s’ils trouvent que l’extinction des feux à 21 h 15, c’est « un peu tôt », ils assurent qu’ils n’auraient jamais pu bénéficier d’autant d’activités et d’attention chez eux.

« On peut lire des livres à la bibliothèque, faire de l’escalade, du judo, du full-contact, aller au théâtre », explique Lorenzo, un blondinet dont les parents, itinérants forains, ne peuvent l’aider à faire ses devoirs de maths ou de français comme les éducateurs de l’internat. « Ils n’ont pas le même nombre d’années d’études », explique-t-il. Plus tard, il aimerait bien devenir magistrat « pour aider les gens ».

Une vingtaine des 94 collégiens internes du collège André-Canivez de Douai (Nord) font partie du programme de réussite éducative initié par Jean-Louis Borloo depuis cette rentrée. D’autres bénéficient de bourses au mérite dispensées par le groupe Pinault Printemps Redoute.

« L’objectif est de cibler les élèves méritants, de leur donner les moyens de réussir et de faire ainsi fonctionner l’ascenseur social », explique le principal du collège, Jean-Pierre Slysz.

Avec la somme « colossale », reconnaissent-ils, reçue grâce au plan Borloo (123 900 euros jusqu’au mois de décembre), les responsables de l’internat mixte ont pu mettre en place de nombreuses activités culturelles en plus du suivi individualisé des collégiens. Ces derniers effectuent tous les soirs leurs devoirs par petits groupes de six avec l’aide d’un étudiant. Un professeur s’occupe plus particulièrement des élèves de sixième pour faciliter le passage souvent perturbant entre le primaire et le collège.

Ni chambre ni bureau pour travailler à la maison

Ceux qui nécessitent un suivi médical ou psychologique sont désormais accompagnés à leurs rendez-vous par un nouveau salarié de l’internat. « Avant, on ne pouvait pas tout assurer. Certaines séances avec le psy sautaient », explique David Delhommé, le directeur de l’internat. L’établissement vient de recevoir une demande de la part d’une élève de quatrième situé dans le Pas-de-Calais qui rejette l’autorité de son beau-père.

« On reçoit beaucoup d’enfants dont la situation familiale est alambiquée. » D’autres n’ont ni chambre ni bureau pour travailler à la maison. Les résultats d’une jeune fille orpheline étaient très moyens, alors qu’elle avait la capacité de faire mieux. Passive, défaitiste, elle « avait perdu le goût de la vie », explique le principal. Elle va être suivie par un psychologue.

Les résultats parlent d’eux-mêmes. Depuis quelques années, les internes ont de bien meilleures notes au brevet que leurs camarades du collège mitoyen classé en Réseau d’éducation prioritaire (REP). Seul hic, un placement en internat coûte cher à l’État. Grâce aux financements supplémentaires du ministère de l’Emploi, une quinzaine d’internats publics ont bénéficié d’un coup de pouce, à Lyon (Rhône), Surgères (Charente-Maritime), Outreau (Pas-de-Calais), etc.

Aujourd’hui, 184 443 élèves sont internes, un chiffre stable depuis une dizaine d’années. Les besoins sont criants dans les agglomérations où les familles réclament des places, alors que les internats en zone rurale sont souvent insuffisamment occupés, victimes de l’exode des années 60.

Marie-Estelle Pech

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • > 04/12/05 - Un internat en REP à Douai (Nord)

    19 juillet 2006 21:22, par Sali

    Bonjour,
    Pouvez vous m’envoyer les coordonnées de cet établissement car c’est exactement ce que je cherche pour mon neveu de 10 ans.
    En effet ce dernier vit dans une cité sensible de la banlieu parisienne et est la cible de très mauvaises fréquentations malgré son jeune âge.
    Il a un bon potentiel intellectuel mais est très influençable.
    Avec ses parents nous souhaitons l’éloigner des dangers de la cité tant qu’il est encore temps.

    Merci de votre compréhension

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Voivi les coordonnéees du collège :

      Collège André Canivez

      417 r Berthe Garnier

      59500 DOUAI

      Tél 03 27 87 17 69

      fax : 03 27 88 23 21

      Internat du collège tél 03 27 71 01 26

      En espérant que vous pourrez les joindre en cette période de l’année et discuter avec eux de la meilleure solution à adopter.

      Cordialement

      Le secrétariat de l’OZP

      Répondre à ce message