> 5 - Education prioritaire > POSITIONS > Déclarations gouvernementales (ZEP) > En visite dans une école et un collège REP+ à 0rléans, François Hollande défend (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

En visite dans une école et un collège REP+ à 0rléans, François Hollande défend l’éducation prioritaire

5 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Situés dans un quartier populaire du nord est d’Orléans, l’école élémentaire du Nécotin et le collège Jean Rostand sont des établissements Rep+ et ce n’est pas par hasard que F Hollande les avait choisi en ce jour de rentrée.

[...] Des réformes assumées
Dans son discours, F Hollande a assumé toutes les réformes menées sous son quinquennat, y compris celle des rythmes scolaires. "La réforme a permis d’augmenter le nombre de jours de classe. Avec la 5ème matinée de classe cela permet d’insister sur les acquis fondamentaux.. C’est plus de français, de mathématiques, d’exercices oraux", a expliqué le président.

Mais F Hollande a rappelé la "première priorité, l’école primaire, car c’est la condition de tout". Il a cité le dispositif plus de maitres que de classes. Il a défendu l’éducation prioritaire : " que ceux qui ne peuvent pas avoir les meilleures conditions sociales aient les meilleures conditions scolaires". Pour F Hollande, " les résultats sont là il y a plus d’enseignants qui demandent à y enseigner", affirme-t-il reprenant un chiffre donné par la ministre le 29 août : le doublement des demandes pour aller en Rep+.

Extrait de cafepedagogique.net du 02.09.16 : Hollande : Prochaine étape la réforme du lycée

 

Le président de la République était, ce 1er septembre, dans le quartier de l’Argonne à Orléans, où sept familles sur dix sont défavorisées. François Hollande a souhaité dresser le bilan de l’action engagée, dit-il, dans une école et un collège "REP+", et il a souligné "la grande attente des parents" qui doivent être "associés autant qu’il est possible" à la vie des établissements. [...]

Le chef de l’Etat liste la scolarisation des moins de 3 ans, le "plus de maîtres que de classes" (un dispositif "vécu avec enthousiasme"), la réforme des rythmes scolaires (dont le but était de donner aux élèves une 5ème matinée de classe), celle des REP (dont les résultats "sont là" puisque "de plus en plus d’enseignants" demandent à y travailler), la lutte contre le décrochage (qui suppose un travail sur l’orientation pour "faire aimer l’école aux enfants", le numérique (qui suppose un ensemble cohérent de mesures), la formation initiale des enseignants. [...]

Extrait de touteduc.fr du 02.09.16 Le lycée, prochaine étape de nos réformes (Hollande)

Répondre à cet article