> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Inégalités sociales à l’école > Inégalités scolaires (Etudes) > Le "classisme" (la discrimination fondée sur l’appartenance sociale) et son (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le "classisme" (la discrimination fondée sur l’appartenance sociale) et son invisibilité dans l’école française, un article du site "Questions de classe(s)"

8 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le « classisme » est défini par exemple sur l’encyclopédie Wikipedia comme « une discrimination fondée sur l’appartenance ou la non-appartenance à une classe sociale, et spécialement pour des raisons économiques ».

[...] L’absence d’une thématisation claire du « classisme » à la fois dans les programmes et la formation des enseignants peut s’expliquer par plusieurs raisons. La première est la prédominance d’un ethnocentrisme de classe au sein de l’école : les enseignants appartiennent aux classes moyennes et en sont souvent issus, les parents de classes moyennes sont plus présents et plus organisés. L’école apparaît ainsi comme un espace de lutte des classes où la définition des priorités restent liées aux intérêts des classes socialement dominantes.
Mais cette invisibilisation du classisme est également la marque d’une invisibilisation plus large des classes populaires dans l’agenda des formations politiques de gouvernement et dans les médias, et de manière générale, la marque d’une invisibilisation de la question sociale.
Irène Pereira

Extrait de questionsde clsses.org du 10.08.16 : L’invisibilisation de la discrimination « classiste » à l’école

Répondre à cet article