> 6 - Pédagogie / Formation > Actions locales AU COLLEGE > Français et langues (Collège) > La moitié des élèves réunionnais sont en éducation prioritaire (échos des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La moitié des élèves réunionnais sont en éducation prioritaire (échos des Rencontres académiques du 04.11.16)

7 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des rencontres académiques se déroulent vendredi 4 novembre 2016
La moitié des élèves réunionnais sont en "éducation prioritaire"

Vêlayoudom Marimoutou, recteur de l’académie, et Nathalie Costantini, vice-rectrice de Mayotte, participaient ce vendredi 4 novembre 2016 à l’ouverture de la rencontre inter académique réunissant des acteurs des réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+) de Mayotte et de La Réunion. Plus de 200 personnels engagés dans les réseaux d’éducation prioritaire participent à cette rencontre, dont une délégation de 28 personnes et les représentants des 21 REP+ de La Réunion.

Cette rencontre a pour but de faire collectivement un bilan d’étape de la mise en œuvre de la refondation de l’éducation prioritaire, de présenter et mutualiser des organisations et pratiques pédagogiques réussies entre les deux îles. Marie-Claude Boyer Roche rappelle l’objectif de ces rencontres au micro de RTL Réunion (enregistrement) :
Interview de Marie-Claude Boyer Roche, correspondante académique de l’éduc

En plus des personnels d’inspection, des représentants des associations de parents d’élèves, des représentants des collectivités territoriales, une équipe de 12 formateurs académiques de l’éducation prioritaire était également présente. Isabelle Sigala fait partie de cette équipe (enregistrement)
Isabelle Sigala, Formateur Education Prioritaire

A La Réunion, l’enjeu est de taille : un élève sur deux est en éducation prioritaire, rappelle Vêlayoudom Marimoutou, recteur de l’académie (enregistrement) :
Interview du recteur, Vêlayoudom Marimoutou

A Mayotte, les conditions de vie des enfants impactent leur scolarité, rappelle Nathalie Costantini, vice-rectrice de Mayotte. Ainsi, 61% des enfants n’ont pas d’eau ou d’électricité chez eux (enregistrement)
Nathalie Costantini, vice-recteur de Mayotte

Extrait de ipreunion.com du 04.11.16 : La moitié des élèves réunionnais sont en "éducation prioritaire"

Répondre à cet article