> 6 - Dispositifs éduc. ville > Type de document > Etudes (Polit. Ville) > Insee Analyses Pays de la Loire n° 41 : Quartiers de la politique de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Insee Analyses Pays de la Loire n° 41 : Quartiers de la politique de la ville : cinq profils avec des enjeux spécifiques.
INS Flash n°52 sur l’éducation (5 décembre 2016)

7 décembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Quartiers de la politique de la ville : cinq profils avec des enjeux spécifiques
Hélène Chesnel, Delphine Legendre, Insee

Dans les Pays de la Loire, cinq types de quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) se dessinent en fonction des revenus de leurs habitants, de leurs conditions de vie, de leur environnement et de leur situation au regard de l’emploi et de l’éducation.
Trois habitants des QPV sur dix résident dans des quartiers où les difficultés économiques et sociales sont particulièrement marquées. Ceux d’entre eux qui se trouvent dans les grandes agglomérations habitent dans des logements presque exclusivement sociaux, souvent anciens et éloignés des commerces.
Ceux qui vivent dans de plus petites villes sont confrontés à la situation économique plus défavorable de ces territoires ; dans ces QPV, un logement sur dix est vacant.
À l’inverse, d’autres quartiers sont moins fragilisés que la moyenne des QPV, même si la pauvreté y est trois fois plus fréquente que dans le reste des agglomérations.
Autre profil spécifique, dans les QPV les plus peuplés, l’environnement social est globalement plus dégradé du fait de l’étendue de ces quartiers. Enfin, dans des QPV au profil proche de la moyenne, le retard scolaire des collégiens est plus fréquent, malgré un environnement à l’école plutôt favorable.

Sommaire


- Pauvreté et autres difficultés sociales se cumulent souvent (profils A et B)…

… avec un cadre de vie dégradé dans les grandes agglomérations (profil A)...

… ou avec un déficit d’attractivité dans les petites agglomérations (profil B)


- Des quartiers moins exposés que la moyenne des QPV (profil E)


- Les grands quartiers : un environnement social plus dégradé (profil C)

[...] À l’école par exemple, les élèves des QPV de profil C sont plus souvent entourés d’autres jeunes habitant le QPV ce qui induit un environnement scolaire moins mixte. Les collèges de quartier accueillent davantage d’élèves d’origine sociale défavorisée (66 % contre 39 % en moyenne dans les collèges de quartier des QPV de la région) (définitions) (figure 4). La réussite scolaire y est plus faible : dans ces collèges, 64 % des élèves obtiennent le brevet, contre 76 % sur l’ensemble des QPV. La quasi-totalité de ces établissements font partie du réseau d’éducation prioritaire (REP ou REP+), alors que seulement la moitié des collèges de quartier en bénéficient pour l’ensemble des QPV. Ce dispositif alloue des moyens supplémentaires pour renforcer l’action pédagogique et éducative et corriger l’impact des inégalités sociales. [...]

Figure 4 – Part des collégiens en retard scolaire
– Part de collégiens d’origine sociale défavorisée dans les collèges de quartiers

- Des quartiers se rapprochant de la moyenne des QPV (profil D).

[...] En revanche, les difficultés scolaires sont plus marquées : 38 % des collégiens habitant dans ces quartiers ont au moins une année de retard, soit 5 points de plus qu’en moyenne dans les QPV. Ils fréquentent cependant des établissements scolaires où la situation est plutôt favorable : 83 % des élèves de ces collèges réussissent au brevet et seulement un tiers des élèves proviennent d’un milieu social défavorisé. Seulement 2 des 14 collèges de quartier font partie du réseau d’éducation prioritaire. Les enjeux en termes d’accompagnement scolaire sont renforcés dans ces quartiers.

Au Clos Toreau à Nantes, 30 % des collégiens ont un an de retard, soit 8 points de moins qu’en moyenne dans ce profil. Ce quartier se rapproche cependant des autres QPV de cette catégorie par une situation socio-économique moyenne.

Version PDF

Données des tableaux (fichier ZIP)

Données complémentaires

Extrait de insee.fr du 05.12.16 : Quartiers de la politique de la ville : cinq profils avec des enjeux spécifiques

 

Deux Insee Flash sont publiés conjointement à cette étude, l’un portant sur le logement social et le second sur l’éducation :

- Éducation : des redoublements plus fréquents dans les quartiers de la politique de la ville
Hélène Chesnel, Insee

Les jeunes habitant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) redoublent plus souvent : dans les Pays de la Loire, 24 % des élèves de 6e vivant dans un QPV ont au moins un an de retard contre 9 % des jeunes résidant ailleurs. Ceci est en partie lié à l’origine sociale des collégiens. Après la 3e, les élèves vivant dans des QPV s’orientent plus souvent vers des filières professionnelles que les autres jeunes.

Sommaire

- Un quart des jeunes des QPV entrent au collège avec du retard...
...ce qui n’est pas seulement lié à l’origine sociale
- Deux fois plus d’orientations vers une filière professionnelle dans les QPV

Version PDF

Extrait de insee.fr du 05.12.16 : Insee Flash Pays de la Loire – No 52

Répondre à cet article