> EDUCATION PRIORITAIRE (251 SR) > PEDAGOGIE EN ZEP (49 SR) > Actions pédagogiques AU COLLEGE > Français et langues (Collège) > B* "La suite s’il vous plaît 3", 3e édition du concours d’écriture pour les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* "La suite s’il vous plaît 3", 3e édition du concours d’écriture pour les élèves volontaires du collège REP Picasso de Vallauris (avec d’autres collèges)

12 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

La suite s’il vous plait 3

Collège Pablo Picasso
AVENUE DE L HOPITAL , 06220 VALLAURIS
Site : http://www.ac-nice.fr/picasso/

Auteur : M. LERCIER Marc-Olivier et Mme RAMO Véronique
Mél : Marc-Olivier.LERCIER@agora06.fr et Veronique.RAMO2@agora06.fr

Ce concours d’écriture à l’attention de tous les élèves de l’établissement a été lancé au collège Picasso en 2014/2015. Il s’agissait alors de poursuivre et achever le début d’une histoire originale proposée par un auteur professionnel : M. Michel Dréan. Les élèves étaient totalement libres du genre littéraire et du style, ce qui a permis d’obtenir une grande palette de récits et de publier un premier ouvrage. Suite au succès de la première édition, le projet a continué l’année suivante avec la participation de 4 collèges. Cette année, il nous paraissait impossible de ne pas organiser la troisième édition du concours.

Plus-value de l’action
/

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
80 élèves de tous les niveaux de collège (dont SEGPA et ULIS) dont 40 du collège Pablo Picasso

A l’origine
Au départ de l’action, le constat était fait que les élèves du collège Picasso n’exprimait pas un goût visible pour la lecture et n’osaient pas écrire. La difficulté à lire des oeuvres et à écrire était diagnostiquée systématiquement. Après deux années, le constat qui engae à continuer est le suivant : Les précédentes éditions ont rencontré un fort succès auprès des collégiens. Dans la mesure où ce projet ne cesse de prendre de l’ampleur, de se diversifier et de gagner en popularité, il nous paraît impossible de nous arrêter en si bon chemin.

Objectifs poursuivis
Pour cette année, le but principal reste que les élèves continuent à ressentir du plaisir à imaginer leurs textes, écrire, et voir leurs œuvres publiées. Nous allons publier le troisième tome de ces recueils. De plus, nous aimerions accroître la notoriété de ce projet que nous voudrions voir se ritualiser chaque année en continuant notre recherche constante d’amélioration et de renouvellement

Description
Ce concours d’écriture reprendra les mêmes codes que ceux des années précédentes, et se déroulera avec les collèges suivants : Pablo Picasso à Vallauris, Les Mimosas à Mandelieu, Le Pré des Roures au Rouret et Saint-Blaise à Saint-Sauveur-de-Tinée.
Néanmoins, dans la mesure où il est envisagé, à chaque fois, de développer le projet tout en lui apportant de réelles nuances, des évolutions vont être apportées. - La répartition des récompenses sera légèrement retouchée. Nous conservons le système des 4 Lauréats (un par niveau), y ajoutons 1 pour l’enseignement adapté (SEGPA et ULIS), prenons 2 Prix Spéciaux du Jury, et deux anciennes élèves primées attribueront un « Panda d’or » à l’un des textes issus des rangs de 10 textes présélectionnés par le jury. - Les élèves d’ULIS, avec la participation de Mme Cathy Reypens, enseignante spécialisée au collège Pablo Picasso, participent également au concours. - Des élèves de 3ème, avec Mme Samira Mansouri, ont également rejoint l’aventure. - Des élèves, dans chaque établissement, pourront illustrer un des écrits, sachant que cela reste un bonus, une éventualité, et non une obligation. À ce jour, nous avons demandé à M. Hervé Poudat de nous offrir un texte de départ. Il a très aimablement accepté.

Modalité de mise en oeuvre
Il s’agit d’un projet fondé sur le volontariat des élèves et tissant des liens entre plusieurs établissements de l’Académie. L’essentiel du travail des élèves s’effectue au CDI dans le cadre d’un club lecture. Les élèves construisent leurs récits, accompagnés par leur documentaliste. Un élève, actuellement en classe de 3ème SEGPA au collège Pablo Picasso, réalise depuis trois ans les illustrations présentes dans le livre, et un élève de STD2A au lycée de Drap s’occupe de celle de la couverture. Les professeurs impliqués se réunissent régulièrement pour se concerter, lire les textes, les corriger, mettre en place l’échéancier, voter pour les lauréats et primés, construire la maquette de l’ouvrage…

Trois ressources ou points d’appui
Nos diverses autorités (les divers principaux, ainsi que notre Inspectrice Académique Mme Liliane Octave) ont toujours appuyé ce projet et nous ont encouragés à le poursuivre, ce qui constitue une première satisfaction qui a balayé d’entrée de jeu l’obstacle de la faisabilité. Notre AED informatique, M. David Verrier, nous a permis de réaliser la maquette de l’ouvrage. Sans ses compétences et son implication dans le projet, nous n’aurions pu obtenir un ouvrage de cette qualité.

Difficultés rencontrées
Ce projet est extrêmement chronophage et énergivore, d’autant qu’une majeure partie du travail s’effectue en dehors de nos heures de travail et se fait de manière bénévole

Moyens mobilisés
Nous avons besoin, comme chaque année, d’une aide pécuniaire pour le financement de l’édition du livre. Cependant, jusqu’à présent, nous avons toujours réussi à fonctionner avec les Foyers Socio-Éducatifs des établissements concernés

Partenariat et contenu du partenariat
/

Liens éventuels avec la Recherche
/

Evaluation
Evaluation / indicateurs
À nos yeux, le seul réel indicateur est leur joie de participer à ce projet et leur satisfaction de voir leur travail publié. Le simple fait d’accepter le texte d’un élève est en soi la preuve de la validation de son œuvre, et donc de tout le travail que cela lui a demandé ainsi que des savoirs, savoir-faire et savoir-être attendus. Une petite enquête auprès des élèves permettra d’avoir leur point de vue sur le projet.

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
L’évaluation interne se fait par les professeurs impliqués avec comme indicateurs principaux : le plaisir des élèves et le progrès des écrits. Il sera demandé aux élèves d’écrire un petit texte pour décrire leur ressenti par rapport à cette action. Les textes obtenus permettraient de cerner le point de vue des élèves et peut être de pouvoir peaufiner le fonctionnement et l’organisation du concours. Ces textes pourraient aussi figurer dans l’édition à venir. L’évaluation externe est menée par l’équipe du Cardie

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : Ils ont pris à cœur de bien faire, soignant leurs histoires et la langue employée, et se sont fixés l’objectif de se dépasser afin que leur œuvre fasse partie du recueil. Leur implication et leur zèle ont été des moteurs remarquables. Ils n’ont d’ailleurs jamais hésité, pour la plupart, à exploiter leur temps personnel, hors du collège, pour travailler et retravailler leurs récits. Cette année, 95% des textes ont été conservés pour le concours final et la troisième édition du recueil compte environ 270 pages. Un élément, de prime abord anecdotique, nous conforte dans cette analyse : les deux anciennes élèves précitées, Mathilde et Lylou, ont beau être désormais en seconde et à Nice, elles n’en sont pas moins enchantées de s’être vues proposer de continuer à participer à ce projet en tant que jury à part entière.
Sur les pratiques des enseignants : Dans la mesure où nous nous connaissions et avions déjà travaillé ensemble, il n’y a pas eu de temps préalable d’approche afin de mieux nous appréhender. Ce projet nous a cependant obligés à fonctionner selon des règles claires, autodictées, en se partageant les tâches et en respectant soigneusement l’échéancier. Le panachage de nos sensibilités, les expériences de nos métiers respectifs, les apports constants des uns et des autres, ainsi que les multiples améliorations que nous avons tentées d’apporter à ce projet édifient, à nos yeux, cette belle synergie qui ne pourra que nourrir nos pratiques professionnelles au quotidien avec nos élèves.
Sur le leadership et les relations professionnelles : /
Sur l’école / l’établissement : Les échos dans la presse, sur le site de l’Académie, et le bouche-à-oreille ont permis de mettre en valeur ce recueil offrant une palette représentative du foisonnement créatif de la jeunesse azuréenne, toutes classes, origines, profils et choix littéraires confondus. Il est aussi bon de démontrer, s’il en était encore besoin, que l’étiquette REP apposée sur le front de nos élèves et souvent conçue comme une marque d’infamie scolaire, ne saurait éclipser le véritable vivier de bons collégiens présents dans nos rangs, de même que des apprenants en difficulté scolaire sont amplement capables de se surpasser dès lors qu’on leur propose un projet, éducatif ou péri-éducatif, qui leur parle et les motive.
Plus généralement, sur l’environnement /

Extrait de experitheque : La suite s'il vous plait 3 htt...

Répondre à cet article