> 6 - DISPOSITIF > MIXITE SOCIALE, CARTE SCOLAIRE > Mixité sociale, Carte scolaire. Action et Situation locales hors (...) > L’expérimentation de mixité sociale dans les collèges des quartiers populaires (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’expérimentation de mixité sociale dans les collèges des quartiers populaires de Toulouse reportée d’un an

6 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Mixité scolaire dans les collèges : le projet de Bellefontaine reporté à 2019

[...] Un « coup de frein » est mis au projet de mixité sociale dans les collèges toulousains des quartiers populaires, piloté par le Conseil départemental de Haute-Garonne et l’Inspection académique. Le projet a débuté à la rentrée 2017 pour près de 170 élèves de sixième qui devaient faire leur rentrée au collège Raymond Badiou et qui ont finalement intégré cinq collèges dits « favorisés » de Toulouse Métropole.

Ce devait être la même chose cette année pour les élèves de sixième du collège Bellefontaine qui devaient faire leur rentrée dans six autres établissements. Mais « faute de moyens », la rentrée est reportée à 2019, a confirmé hier le Département. En clair, le projet prévoit des classes de sixième ne dépassant pas le seuil de 24 élèves, mais vu les effectifs concernés, l’académie doit engager des enseignants. [...]
[voir la suite, avec le calendrier du projet de reconstruction]

Extrait de ladepeche.fr du 05.06.18 : Mixité scolaire dans les collèges : le projet de Bellefontaine reporté à 2019

 

Mixité sociale : Le projet toulousain reporté faute de moyens

Le projet de mixité sociale au collège Bellefontaine est officiellement reporté d’un an, annonce le conseil départemental de Haute Garonne. Ce n’est pas le département qui traine des pieds. C’est le rectorat qui affirme ne pas avoir les moyens pour soutenir l’opération. Comme si la mixité sociale n’était plus une priorité pour le ministère...

Le collège de Bellefontaine, avec 4 autres collèges de Toulouse, fait partie du dispositif mis en œuvre par le Conseil départemental et l’Inspection académique de la Haute-Garonne pour améliorer la mixité sociale dans les collèges de la Haute-Garonne. A l’instar du collège Raymond Badiou dans le quartier de la Reynerie, le collège de Bellefontaine subit durement les effets néfastes de la ségrégation urbaine du quartier au cœur duquel il est implanté, avec plus de 80% d’élèves issus de familles socialement défavorisées, explique le conseil départemental.

Pour casser cette ghettoisation, les élèves entrant en 6ème au collège devaient être répartis dans 6 collèges de l’agglomération mixtes socialement, le département prenant en charge leur transport quotidien. Il revenait au rectorat d’accompagner le dispositif en ouvrant des classes ayant pas plus de 24 élèves et en mettant en place du soutien scolaire.

Selon le département, interrogé par le Café pédagogique, l’inspection académique a décidé de reporter d’un an l’opération. Elle estime ne pas être en mesure de le faire à la rentrée 2018 et reporte à la rentrée 2019.

Cette décision renvoie à la crise réelle en moyens d’enseignement. Mais elle montre aussi que la mixité sociale n’est plus une priorité du ministère. En juillet 2017, JM Blanquer avait déclaré vouloir continuer les expérimentations lancées par N Vallaud-Belkacem."Je vais respecter ces expérimentations", avait-il promis. Mais il affirmait tout de suite qu’une seule voie avait sa préférence. "Je suis favorable aux formules qui améliorent l’attractivité des établissements", disait-il.

Etablir des circonscriptions multi-collèges et répartir les élèves de façon équilibrée semble ne plus être soutenu. Testée à Montpellier, l’attractivité avec des filière d’élite semble surtout instituer une ségrégation interne aux collèges, si l’on en croit les mères du Petit Bard.

Extrait de cafepedagogique.net du 06.06.18 : Mixité scolaire dans les collèges : le projet de Bellefontaine reporté à 2019

 

Extrait de lemonde.fr du 20.05.18 : https://abonnes.lemonde.fr/idees/ar...

Répondre à cet article