> 8 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Création d’un espace game (Espagnol et EMI) au CDI. Déroulé du projet du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Création d’un espace game (Espagnol et EMI) au CDI. Déroulé du projet du collège REP Julien Lambot à Trignac (Loire-Atlantique)

25 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Escape game Dia de los muertos au CDI

En début de 5ème, les élèves découvrent une nouvelle langue vivante. Ce jeu permet de faire découvrir un fait culturel et de développer les compétences langagières.
Il permet également de réactiver des compétences en EMI vues en 6ème, et d’en aborder de nouvelles.

Création d’un escape sur le jour des morts au Mexique (Dia de los muertos). Le jeu se déroule au CDI avec une classe de 5ème et il met en œuvre des compétences en langue vivante et en EMI.

La forme de l’escape game nous semble pouvoir susciter l’envie chez les élèves mais ce jeu est-il un simple effet de mode ou existe-t-il une réèlle plus-value pédagogique ?

Au collège Julien Lambot, situé en REP, où chaque classe comporte un ou deux élèves en grande difficulté, voire en situation de décrochage, nous pensons que le jeu peut être un moyen de réinvestir chacun dans le scolaire.

le déroulé

la concertation

squelette_déguisé

* juillet 2018 : première ébauche du projet, brainstorming.

* septembre 2018 : recherches personnelles des enseignantes sur les escape game pédagogiques, et séance ensemble dans un escape game, afin de discuter des étapes, des différents types d’énigmes, le ressenti, …,

* octobre 2018 : ½ journée de travail ensemble sur le scénario et les étapes, puis temps de travail personnel pour réaliser les énigmes,

* novembre 2018 : 2h de concertation pour mettre en commun les égnimes et pour les derniers préparatifs techniques.

carte_présentaion_jeu

la phase de jeu

organisation

chaque classe de 5ème passera deux heures à réaliser l’escape game

la classe est divisée en 5 groupes hétérogènes et non affinitaires (correspondent aux îlots en cours d’espagnol). les équipes : rouge, bleue, verte, rose et jaune.

une demi heure de débriefing pendant le cours d’espagnol

chaque équipe a à sa disposition une lampe à lumière bleue, une tablette, un dictionnaire et un miroir. Les équipes disposent aussi d’indices sur le réseau informatique de l’établissement (commun de la classe)

matériel à prévoir :

5 boîtes étiquettes ingrédients post’it squelette, poncho, chapeau
5 cadenas 5 lampes bleues 2 enveloppes par équipe posters, affiches de Frida Kahlo
5 miroirs crayon encre invisible image de Mexico coloriages d’élèves calaveras

Tableau récapitulatif de l’escape game

scénario

escape_tete_ squelette
La fête des morts est une fête populaire et religieuse caractéristique du Mexique.

Pour donner vie à l’escape game, nous créons un décor propice à l’imagination et l’immersion, dans tout le CDI et dans les salles d’espagnol : autel des morts, fanions, coloriages de calaveras (= têtes de mort) une semaine avant le déroulement du jeu.

le déroulé du jeu

Le point de départ du scénario : un tableau de Frida Kahlo, exposé sur un autel au centre du CDI depuis 1 semaine, a disparu.

Les élèves doivent le retrouver pour libérer Frida, qui est enfermée dans le monde des morts.

A chaque énigme résolue, les élèves recevront une étiquette comportant le dessin d’un ingrédient du pain des morts (pan de muertos). Ces étiquettes seront nécessaires pour accéder à la dernière salle où est caché le tableau.

présentation des énigmes

Enigme 1 :
mensaje cifrado

Compréhension orale : après diffusion au vidéoprojecteur de la vidéo où Frida explique qu’elle est coincée dans le monde des morts,
questionnaire avec des phrases correctes ou incorrectes : les élèves entourent les lettres désignant les phrases correctes. Chaque équipe a un message différent qui fait apparaître le nom d’un périodique du CDI. Une enveloppe attend chaque groupe dans les casiers des périodiques correspondant.
Video Player
00:00
00:17

vidéo de Frida Kahlo
questionnaires : équipe rouge, équipe jaune, équipe verte, équipe bleue, équipe rose
corrigés : équipe rouge, équipe jaune, équipe verte, équipe bleue, équipe rose

Enigme 2
cavaleras
Dans l’enveloppe, les élèves trouvent ce message et une grille à trous : « Pour accéder à la prochaine énigme, vous devrez vous munir d’une tablette de chocolat, celui que vous préférez fera l’affaire. Vous vous regarderez dans le blanc des yeux, et essaierez de vous connecter. Vous irez ensuite dans l’espace qui est commun à tous les élèves d’une même classe où, oh miracle ! se trouve un dossier nommé « cavaleras ». Là, vous accéderez à l’énigme 2 et essaierez de réussir le jeu en ligne : c’est la condition pour poursuivre votre enquête, afin de délivrer Frida de son sortilège. »
En positionnant correctement la grille, les mots suivants apparaissent : tablette / connecter / espace commun classe/ dossier cavaleras / énigme 2.

La résolution de ce jeu sur learningsapps donne la cote d’un livre documentaire par équipe. texte enigme

Enigme 3 :
coloriage magique Dans chaque livre se trouve une enveloppe avec un texte et un questionnaire. Pour lire le texte, il faut le miroir. Pour répondre aux questions, il faut accéder à la page Vikidia sur la fête des morts Questionnaire vrai /faux : reporter les réponses sur un « coloriage magique » qui fera apparaître un code à 3 chiffres.
Ce code à trois chiffres permet d’ouvrir un cadenas fermant une boîte.
message_code
Documents à télécharger : CE, questions CE, message codé de la compréhension écrite, Vikidia fête des morts

Enigme 4 :
puzle y fras Dans chaque boîte, un puzzle de l’affiche du film Coco : au dos se trouve un texte simple à trous (mots en français dans les trous).

Pour le compléter, nécessité d’utiliser un dictionnaire papier ou en ligne. Dans le dossier « cavaleras » accessible avec les tablettes, à l’énigme 4 les élèves ont un lien vers Larousse :
Des lettres sont surlignées dans le texte à compléter : elles forment le mot « Mexico » puzle

Enigme 5 :
detras Au mur sont affichées des vues de Mexico. Traces de pas sur l’affiche faisant échos à la fiche dans l’enveloppe de départ (des traces = detras) Les élèves doivent regarder au dos de l’affiche : là se trouve un post ‘It avec un rébus à l’encre invisible : Google ? Qwant / los esqueletos
Les élèves doivent utiliser les lampes à lumière bleue.
Vue de Mexico avec traces de pas detras

Enigme 6 :
dire l’heure Le résultat de la recherche sur Qwant donne accès à la vidéo « los esqueletos ». Les élèves positionnent les jetons du domino (qui étaient auparavant cachés, dans une petite boîte, dans les rayonnages de fictions). Une phrase apparaît disant de se rendre en salle d’espagnol
esqueleto
dominos cumbia, dominos esqueletos

Enigme 7 :
alphabet à l’envers Dans la salle d’espagnol, sur chacun des îlots, un pain des morts a été déposé.
Sous chaque pan de muertos se trouve une grille de mots croisés, dont les mots à replacer correspondent aux étiquettes que les élèves gagnent à chaque énigme réussie.
Certaines cases de la grille de mots croisés ont un symbole aztèque. Une grille permet de replacer les lettres correspondantes dans l’ordre.
Le mot médiation apparaît : les élèves se rendent en salle de médiation, où le tableau de Frida était caché : mission est accomplie, les élèves les plus rapides peuvent la délivrer en replaçant ce tableau sur l’autel au CDI. alphabet

analyse

du point de vue des enseignantes

les deux classes qui ont participé à ce jeu sont deux classes avec des élèves en difficulté, certains étant même parfois en refus de travail. La première constatation que l’on peut faire est que tous les élèves ont participé avec entrain au jeu. Chacun a trouvé sa place, et on peut noter, dans les équipes, une réelle coopération.

avec les énigmes ressemblant le plus à un exercice scolaire (énigme 3) nous avons senti que les élèves les plus en difficulté décrochaient. Ils se sont réinvestis ensuite, sur les parties plus ludiques.

sur les compétences langagières en espagnol, les élèves n’ont pas plus progressé que les autres classes de 5e qui n’ont pas fait l’escape game. Les résultats à l’évaluation d’espagnol suivante ont été équivalents. En revanche, on note une acquisition de connaissances sur le fait culturel plus étendue. L’escape game fait vivre une expérience marquante, dont les élèves se souviennent.

sur les compétences en EMI : les deux classes sont des classes de 5e qui ont une plus grande connaissance du CDI. L’une des classe a un projet d’éducation aux médias (2h/ semaine pendant 18 semaines). L’autre est une classe coopérative, venant au CDI 1/h semaine pour un projet de solidarité et 1h/ quinzaine pour des débats à visée philosophique. Ces élèves ont donc, de fait, une meilleure connaissance du CDI, de son fonctionnement, que les autres classes. L’escape game a cependant permis d’aborder de nouvelles notions : utiliser un moteur de recherche autre que google, utiliser des encyclopédies collaboratives.

du point de vue des élèves

Les élèves apprécient de jouer pour apprendre, ou d’apprendre en jouant. Ils souhaiteraient que cela soit plus régulier. Ils notent que cela instaure un climat positif dans la classe.

Les élèves ont particulièrement apprécié la recherche d’objets, le fait qu’il y ait des messages codés, le coffre fermé par un cadenas, l’encre invisible.

La durée (2h) a semblé longue à celles et ceux qui ont le plus de difficulté à se concentrer.

le bilan

- Certaines énigmes sont à reprendre en partie :
Dans l’énigme 3, les élèves ont en effet à disposition 2 textes, l’un en français sur Vikidia et l’autre en espagnol dans une enveloppe. Le texte en espagnol suffit certainement, mais on perd, dans ce cas, la découverte d’une encyclopédie collaborative destinée aux jeunes. Dans l’énigme 7, les symboles aztèques ne sont pas nécessaires pour trouver le mot « mediacion ».

- Le jeu apporte certainement une plus-value, car il permet de mobiliser tous les élèves d’une classe, quelques soit leur rapport à l’école et aux apprentissages.

- On note également que l’expérience vécue par le jeu s’imprime a priori davantage qu’un cours lu et entendu en classe.

- Nous notons que le temps de préparation est relativement long par rapport à la durée de jeu.

- Le jeu permettait de clore la séquence en espagnol. En EMI, il s’agissait plutôt de revoir des notions et d’en aborder de nouvelles. Toutes ces situations peuvent pouvoir se justifier : en introduction, en conclusion ou en révision.

Le jeu sera mis en place dans des établissements français en Espagne : nous apporterons ensuite les modifications proposées

auteur(s) :

Auffret, Gaëlle , professeure d’espagnol - collège Julien Lambot - Trignac
Dessaivre, Cécile, professeure documentaliste, collège Julien Lambot, Trignac

Extrait de ac-nantes.fr du

 

Sur le site OZP,
voir le mot-clé du groupe 4 *Jeu/

Répondre à cet article