> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > RECHERCHE et Pratiques en éducation > Pourquoi l’enseignement ne se fait pas encore sur des bases scientifiques, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pourquoi l’enseignement ne se fait pas encore sur des bases scientifiques, dossier d’Horizons, "le magazine suisse de la recherche scientifique"

7 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Pourquoi l’enseignement ne se fait pas encore sur des bases scientifiques

De nombreuses recherches ont déjà identifié les mesures qui améliorent l’apprentissage, mais ces conclusions n’atteignent que trop rarement les salles de classe. Petit tour d’horizon de ce que la science sait de l’enseignement – et de ce que les écoles en font.

(…) La Suisse a tout de même connu des études conduites avec des groupes de contrôle comparables, dont les élèves avaient des caractéristiques telles que l’âge, le sexe ou encore l’origine sociale similaires à celles des classes d’intervention. Urs Moser, chercheur en éducation à l’Université de Zurich, en a mené quelques-unes auprès de toutes les écoles d’un même canton.

Mais les études qui n’ont pu procéder à une sélection faite au hasard produisent des résultats susceptibles d’être entachés de variables perturbatrices. Car les influences dans l’apprentissage sont très nombreuses – rien que le quartier où grandit un enfant a un impact.

Extrait de revue-horizons.ch du 05.09.19

 

Voir la rubrique RECHERCHE et Pratiques en éducation

Répondre à cet article