> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Illettrisme / Illectronisme des adultes > Un rapport à la ministre du Travail recommande de faire baisser l’illettrisme (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un rapport à la ministre du Travail recommande de faire baisser l’illettrisme de 20% d’ici 2023

14 décembre 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le gouvernement veut faire reculer l’illettrisme de 20 % d’ici 2023

Définir une stratégie de prévention et de lutte contre l’illettrisme, tel était l’un des objectifs du gouvernement, alors que 2,5 millions de personnes, soit 7 % de la population âgée de 16 à 65 ans scolarisée en France, sont considérées comme illettrées, ne maîtrisant pas les compétences de base en lecture, écriture et calcul. Un rapport remis à la ministre du Travail Muriel Pénicaud recommande de fixer un objectif ambitieux, avec un recul de 20 % de l’illettrisme d’ici 2023.

[...] Le plan pour atteindre cet objectif vise en particulier les structures relatives à l’emploi, plus susceptibles de toucher les personnes en situation d’exclusion. Les recommandations du rapport font ainsi la part belle aux travailleurs sociaux, agents des collectivités locales, Pôle emploi, tuteurs et maîtres d’apprentissage ou encore les conseillers en évolution professionnelle... Bien entendu, les personnes en insertion ou en recherche d’emploi sont aussi visées.

[...] Même si elles ne sont pas citées dans le rapport, rappelons que les bibliothèques font partie du réseau d’acteurs publics mobilisés dans la lutte contre l’illettrisme, à travers le Pacte national pour agir ensemble contre l’illettrisme, signé en 2018.

Inciter à la lecture avec des
livres « faciles à lire »

« L’illettrisme est un problème invisible, mais présent partout : il faut agir dans les zones rurales comme dans les quartiers populaires, dans la diversité des régions de métropole et d’outre-mer, dès l’entrée en scolarisation puis à tous les âges de la vie, dans le cadre d’actions culturelles comme de la formation professionnelle, en s’appuyant sur des réseaux aussi divers que les bibliothèques, les clubs sportifs, les centres sociaux, les associations de parents », indiquait ce Pact

Le rapport de la Mission relative à la lutte contre l’illettrisme

Extrait de actualite.com du 13.12.19

 

De nouvelles mesures pour lutter contre l’illettrisme

[...] D’ores et déjà, les propositions suivantes ont été retenues :

Faire de l’évaluation préalable CLéA l’outil de référence gratuit pour tous, à utiliser par tous les accueillants de personnes en insertion, en recherche d’emploi. CléA et CléA numérique sont des référentiels travaillés en commun par les partenaires sociaux et l’État permettant de valoriser les savoirs, savoir-faire et savoir-être relatifs aux compétences de base, via un « scoring » de ces compétences ;
Élaborer et diffuser un outil de diagnostic pour les entreprises mettant en évidence le coût de l’illettrisme ;
Mobiliser les branches et les opérateurs de compétences (OPCO) pour élaborer des politiques de lutte contre l’illettrisme ;
Consolider et développer un réseau de correspondants illettrisme, œuvrant, sous la responsabilité de l’ANLCI, sur l’ensemble du territoire métropolitain, ainsi que les DOM. Actuellement, sept régions n’ont aucun correspondant : Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, PACA, Pays de Loire, Corse, Guadeloupe et Guyane ;
Mettre en place, de façon pérenne, un outil de mesure de la situation de l’illettrisme en France ;
Renforcer le rôle de l’ANLC, en incluant toutes les régions et tous les OPCO, et en créant un bureau, instance resserrée de gouvernance.

Extrait de weka.fr du 10.12.19

 

Voir la sous-rubrique Illettrisme / Illectronisme des adultes

Voir le mot-clé Illettrisme Adultes ou Prévention (gr 5)/
On peut croiser l’un des mots-clés de la colonne de gauche avec d’autres - Voir l’aide
Rechercher sur le mot illettrisme

Répondre à cet article