> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES > Pédag. bienveillante ou positive / > Le tact au cœur de la parole professorale, un article de Eirick Prairat (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le tact au cœur de la parole professorale, un article de Eirick Prairat (Recherches en éducation, janvier 2020)

11 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Eirick Prairat : Eloge nécessaire du tact en éducation...

Parler du tact à l’école peut sembler précieux, maniéré, peu efficace. Pourtant Eirick Prairat, dans un article publié dans le numéro 39 de Recherches en éducation, nous convainc du contraire. Parler avec tact aux élèves relève bien de l’art pédagogique. C’en est même une des bases.

De l’importance de la parole professorale

"Nous savons [qu’en] éducation un destin peut basculer à bien peu de choses, à une phrase maladroite et instantanément oubliée par celui qui la prononce". Ces propos de Philippe Meirieu nous rappellent qu’il est très commun d’avoir été blessé par un enseignant. Et que les traces peuvent en être durables.

Un art de juger

Pour autant, explique E Prairat, le tact nécessite bien d’autres qualités que le volonté de ne pas blesser. "Le tact peut être défini comme un art de juger et une manière de se conduire", explique t-il. C’est "une vertu de la relation. il est tout autant intelligence de la situation qu’intuition en situation. Capacité à toucher juste, à être pertinent".

Mais pour lui , il y a un tact propre au métier enseignant, un tact professoral. "La civilité est respect des conventions et des usages établis alors que le tact se manifeste là où précisément les règles et les recommandations viennent à manquer. Il supplée à cette absence, il est vertu de l’intervalle".

Un art de maintenir le lien

Le tact apparait comme un moyen de maintenir le lien avec l’élève. Pour E Prairat , "la parole magistrale n’est pas seulement un outil didactique, elle est aussi une manière d’engager et de faire vivre une relation originairement éthique. Le professeur est non seulement responsable de ce qu’il dit mais aussi de la manière dont il le dit".

Il ne s’agit pas de copiner avec les élèves. "La qualité du lien, en matière d’enseignement, ne se mesure pas à un degré de proximité mais à la manière dont on fait vivre la bonne distance, qui est toujours un mixte d’empathie et de respect de l’intimité... La parole magistrale sera une parole polie (mais sans pathos), faite de retenue (mais sans dissimulation) et chaleureuse (mais sans familiarité).
F Jarraud

Recherches en éducation

Extrait de cafepedagogique.net du 05.02.20

Répondre à cet article