> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Projet transversal et partenarial "Objectifs de Développement Durable" (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Projet transversal et partenarial "Objectifs de Développement Durable" (ODD) au collège REP+ Albert Camus de Clermont-Ferrand

3 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

ODD@CAMUS

QUOI ?

Ce projet transversal réunit 4 professeurs de 3 disciplines porteuses (Sciences physiques, Sciences de la vie et de la Terre, Histoire-Géographie) et a pour vocation de repenser leurs modalités ou habitus d’enseignement dans le but d’accompagner les élèves dans une démarche de pensée et de raisonnement orientée vers certains des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD - prônés par les Nations Unies) et mettant en avant les compétences d’Éducation au Développement Durable.

Concrètement cela se décline autour de :
Permettre aux élèves d’aborder un sujet sous le prisme de deux disciplines et les accompagner dans la réalisation d’une production où certes des compétences et connaissances disciplinaires seront évaluées mais aussi la prise en compte d’un ou plusieurs des ODD.

Considérer les différentes échelles (espace / temps) et contextualiser le travail dans une approche territoriale (proche ou lointaine).

Mettre en relation les élèves avec des acteurs de terrain.

Présentation du projet

QUI ?

7 membre(s) dans l’équipe - 7 partenaire(s)

Ce projet mobilise des acteurs de territoire variés avec lesquels les élèves collaborent pour :

➢ découvrir et contribuer (en les pérennisant) aux Objectifs de Développement Durable ;
➢ expérimenter de nouvelles formes de travail (coopératif, collaboratif, par projet, en classe inversée, avec le numérique) en relation avec les partenaires ;
➢ atteindre autant que possible une vision holistique de l’ODD abordé au travers de sa contextualisation en lien avec les compétences des acteurs ;
➢ valoriser le travail commun ;
➢ développer une approche territoriale des problématiques pour prendre en compte la complexité des ODD et leur dimension pluri-scalaire ;
➢ offrir aux élèves l’opportunité de tisser des liens avec d’autres établissements (territoire national, outre-mer et international).

Ces acteurs concernent aussi bien le secteur associatif que les collectivités ou le monde universitaire. Ils peuvent être localisés sur le territoire proche mais pas forcément.

- Les partenaires

Université de Lorraine
Un enseignant chercheur du laboratoire "Unité de Recherche Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux" nous a intégrés dans la mise en place d’un réseau éducatif international et ultra marin autour de l’aquaponie.
Radio Campus
Réalisation d’une émission de radio aboutissant sur un direct à l’antenne autour du thème "l’énergie"
Ville de Clermont-Ferrand
Intégration à un réseau international autour des valeurs de l’UNESCO. Acteur sur la réflexion des territoires apprenants.
Clermont Auvergne Métropole
Nous avons pris contact avec la Direction du Développement Durable et de l’Energie. L’intérêt est de pouvoir avoir une vision d’ensemble sur le grand territoire de la métropole des sites qui peuvent illustrer des actions entamées en classe.
IADT
L’Institut d’Auvergne-Rhône-Alpes du Développement des Territoires forme aux métiers du développement territorial dans de nombreux domaines. Une convention a été signée avec le collège.
Astu’sciences
Collectif associatif pour le développement sur la région Auvergne Rhône Alpes de la culture scientifique, technique et industrielle. Organisateur de manifestations de valorisations des projets élèves. Organisateur d’actions d’information de qualité.
SIGMA
Tête de cordée, SIGMA Clermont est une école d’ingénieur en chimie et mécanique avancée.

- Les participants

• 590 élève(s)
• 4 enseignant(s)
• 1 autre(s) participant(s)

OÙ ?

ALBERT CAMUS, Clermont-Ferrand (063)
Collège - 6ème, 5ème, 4ème,3ème

Le collège Albert CAMUS est un établissement REP+ au sein duquel beaucoup d’élèves (27 nationalités sont représentées) n’ont que trop peu l’occasion de découvrir "l’en dehors" du quartier. Dès lors, les projets pédagogiques qui y sont menés visent à permettre aux élèves de se décentrer, de déstabiliser les habitus et de découvrir l’autre et le dehors. L’action ODD@CAMUS est pluriscalaire en ce sens qu’elle permet aux élèves de découvrir des problématiques mondiales et de les contextualiser à plusieurs niveaux : l’établissement, le quartier, la ville, mais aussi l’Europe et les territoires ultra-marins via nos partenariats et échanges avec l’Allemagne ou Saint-Pierre et Miquelon par exemple. Quelques exemples de projets en cours :

• développer la notion d’agriculture urbaine au collège à partir des exemples locaux et internationaux ;
• mobiliser des compétences de communication par l’implication dans des reportages vidéos et audio sur les actions au collège ;
• maquette explicative aquaponie...

• 1 académie(s)
• 1 établissement(s)
• 27 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Le collège Albert Camus classé REP+ accueille des élèves aux profils scolaires très différents. L’accès aux problématiques de société et à leur compréhension en lien avec les ODD est très éloigné pour nombre d’entre eux de leurs préoccupations, mais pourtant les concernent autant que tous les autres citoyens, jeunes ou adultes. Leur désir d’action au service du commun est présent, et il mérite un support que nous proposons comme un étai d’appui à la mobilisation.

Cet aspect est à renforcer au regard de la période de pandémie à laquelle tout un chacun a été exposé, et qui soulève chez nos élèves des questions d’ordre sociétales associées à un désir profond de trouver des réponses tout en étant acteur de cette démarche. C’est pour cette dernière raison que des élèves travaillent cette année dans des contextes particuliers, le volet communication par la mobilisation de médias variés : reportage audio (Magazine Le Connecteur), reportage vidéo (Clermont), émission de radio (Radio Campus).

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Difficultés sociales ; Absentéisme ; Démotivation scolaire ; Lutte contre les stéréotypes (filles et science, connaissance et reconnaissance de l’autre) ; Volonté de s’engager dans des actions dans l’établissement (délégués, CVC, éco-délégués) ; Intégrer un club ou projet sur des valeurs touchant les ODD ; S’engager lors de campagnes de valorisation sur le territoire proche ou lointain.

- Sources d’inspiration

Type Titre Auteur Année
Article Objectifs de Développement Durable - 17 objectifs pour sauver le monde. Nations Unies 2021
Séminaire Former les enseignants du XXIème siècle à une prise en compte éducative des Objectifs du Développement Durable. (REUNIFEDD) REseau UNIversitaire pour la Formation et l’Education à un Développement Durable. 2

QUAND ?

Du 01/09/2019 Au 01/08/2023

COMMENT ?

ODD@CAMUS est tout d’abord innovante par le fait qu’elle décloisonne les matières tout en les mettant au service de la compréhension d’une problématique partagée et de l’action concrète, du local au global.

Dans un second temps, elle est innovante car elle décloisonne également les classes puisque des élèves de niveaux différents mènent ensemble des projets de façon collaborative.

ODD@CAMUS permet aux élèves de tester le mode de travail qui leur convient le mieux (collaboratif et par projet le plus souvent) et de participer à une action sensée mobilisant les apprentissages disciplinaires tout en étant contextualisée territorialement.

Elle redéfinit la place de l’adulte (enseignant comme partenaire) qui n’est plus précepteur mais accompagnant de la démarche personnelle de l’élève et de son groupe.

Enfin, en s’appuyant sur des dispositifs existants ou non, ODD@Camus s’associe avec des partenaires du territoire proche ou lointain.

- Moyens mobilisés

Ressource Type Volume Pièce jointe Lien
Sources d’inspiration Humain
ressources-sources-inspiration.pdf

- Modalités de mise en œuvre

Un travail important a déjà eu lieu en fin d’année 2019-2020 afin de cibler des problématiques en lien avec l’EDD et les ODD associant au moins deux des 3 disciplines représentées dans ce projet. Il est nécessaire de croiser les obligations des programmes mais aussi d’être capable d’extrapoler vers un ou plusieurs des 17 Objectifs de Développement Durable.

Nous estimons que sur chaque trimestre un travail plus ou moins conséquent pourra être mené sur certaines des classes gérées par les enseignants impliqués dans le projet.

Le minimum visé par classe est une problématique en transversal avec production valorisée en fin d’année.

Les 17 ODD sont très vastes, l’orientation de la réflexion des élèves sur une problématique amènera de fait à en privilégier certains au regard de leurs critères de choix et de leurs représentations.

Cela suppose donc que pour chaque problématique il faut estimer le meilleur moment pour proposer des interactions avec des intervenants, mais aussi banaliser des temps de travail en groupe dans une dynamique de démarche de projet.

L’expérience par la démarche de projets des 4 enseignants initiateurs permet de tisser des liens de partenariats avec des acteurs pertinents à différentes échelles géographiques. En réinvestissant des outils pédagogiques élaborés lors de projets plus anciens, ils sont capables de proposer aux élèves des ressources rapidement mobilisables.

• 12 ans d’expérience sur l’éducation aux risques majeurs avec des outils de sensibilisation développés par des élèves.
• 5 ans d’expérience sur l’éducation à l’alimentation avec un support pédagogique et éducatif incroyable : un dispositif fonctionnel d’aquaponie de la truite sans interruption.

Des projets actuellement menés se croisent dans leurs objectifs avec ODD@Camus de telle sorte qu’un grand nombre d’élèves sont impactés par cette démarche innovante. Par exemple, un Parcours Sciences@Camus mais aussi le lancement d’un partenariat avec une radio locale : RadioCampus.

QUEL BILAN ?

- Modalités d’évaluation

• Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

L’auto-évaluation est un incontournable de toutes les actions menées au collège. Elle est tout d’abord visualisée sur les points "de tension" ciblés à priori, qu’ils soient relatifs à la vie scolaire de l’élève (vivre ensemble, assiduité, motivation...) ou aux connaissances et compétences disciplinaires mais également transversales, via les référentiels d’évaluation disciplinaires et transversaux.

Dans un second temps les résultats du travail sont visualisés sur le long terme puisque le projet est pluri-annuel.

Nous observerons également les actions au cours desquelles des élèves souhaiteraient s’engager voire en être à l’initiative.

Les enseignants porteurs du projet seront sensibles si d’autres collègues les rejoignent dans leur démarche.

Les sollicitations extérieures grandissantes témoignent de l’efficacité du dispositif.

Le colloque de fin d’année permettra de donner du sens à cette démarche innovante. Les familles des élèves impliqués seront invitées tout comme les partenaires.

- Indicateur(s) qualitatif(s)

Concernant les difficultés sociales, les élèves inscrits au projet renforcent leur lien avec l’établissement (les familles sont davantage impliquées) et créent des liens facilitant leur poursuite d’études mais également leur intégration professionnelle sur le plus long terme.

Concernant l’absentéisme et la démotivation, critères souvent intimement liés, les élèves sont présents en cours, mais également sur tous les temps où nous les sollicitions hors temps scolaires (ExpoSciences, travail en fin de journée ou durant les vacances scolaires). Ils sont également des ambassadeurs auprès de leurs camarades mais aussi et surtout en dehors de l’établissement.

Enfin, par les thèmes abordés mais également par les valeurs explorées par les élèves au cours de leurs travaux et expériences personnelles liées, l’action ODD@CAMUS lutte également contre les stéréotypes notamment liés au genre.

Lors du colloque de fin d’année les familles sont invitées pour renforcer le lien entre tous les acteurs.

ET APRÈS ?

• Promotion des valeurs liées au développement durable.
• Renforcement du sens de l’Education par une mise en action des élèves visant à atteindre des objectifs et à pérenniser les acquis.
• Ouverture à l’autre et au monde.
• Développement d’un panel très varié de connaissances et compétences du S3C.
• Exploration de nouvelles méthodes de travail choisies par les élèves et guidées par les enseignants.
• Développement de nouvelles compétences pour les enseignants impliqués (gestion de projet, recherche de financements, accentuation des liens avec les collectivités, accompagnement décentré des élèves au cours de leur processus d’apprentissage...).
• Valorisation des élèves en interaction avec des partenaires pertinents sur le sujet traité.
• Développement de la réflexion pluriscalaire et des considérations territoriales.

- Développement et suite de l’action

Un de nos objectifs pour le 1er semestre de l’année 2021/2022 est de pérenniser notre lien avec Saint Pierre et Miquelon via notre travail sur l’aquaponie en milieu scolaire. En effet cette ile en recherche d’autonomie alimentaire aurait peut-être un intérêt à développer l’aquaponie. Notre objectif, déjà bien avancé, est d’intégrer nos élèves dans une démarche de science participative lors d’un colloque organisé sur place et auquel nous sommes invités. Ensuite nous prévoyons des actions et des échanges sur le long terme avec des établissements saint pierrais et métropolitains, le tout étant inclus dans un projet de recherche via l’Université de Nancy.

Sur le territoire proche, nous accompagnons les collégiens dans la démarche des Villes Apprenantes UNESCO (Clermont-Ferrand fait partie de ce réseau). Mais aussi les mettre en relation de "tuteurs" auprès des élèves des écoles du réseau et interagir avec des partenaires locaux (universitaires, collectivités).

Extrait de Innovathèque du 10.02.21

Répondre à cet article