> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigration > Décès d’Albert Memmi, auteur notamment d’une définition du racisme largement (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Décès d’Albert Memmi, auteur notamment d’une définition du racisme largement utilisée par les chercheurs et les enseignants

26 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 29.05.20
Ce que nous devons à Albert Memmi
Par Alain Policar, chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof).

[...] Sa définition du racisme, proposée dans la Nef en 1964 et reprise dans l’Encyclopædia Universalis, fait encore référence : « Le racisme est la valorisation, généralisée et définitive, de différences réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de sa victime, afin de justifier ses privilèges ou son agression » (1). Elle constitue une remarquable synthèse des éléments constitutifs de l’attitude raciste : l’insistance sur des différences, que celles-ci soient réelles ou imaginaires, leur valorisation au profit du raciste, leur absolutisation par la généralisation et leur caractère définitif et, enfin, leur utilisation contre autrui en vue d’en tirer profit. En d’autres termes, l’attitude raciste catégorise, hiérarchise et discrimine. En outre, comme il le notera en 1973, la conscience collective se revivifiant dans le mécanisme d’exclusion, il existe une complémentarité entre le rejet de l’autre et le renforcement de l’appartenance au groupe.

Extrait de liberation.fr du 28.05.20

 

Albert Memmi, écrivain et essayiste, est mort
Français d’origine tunisienne, il a écrit des livres majeurs sur la décolonisation et le racisme, dont « Portrait du colonisé ». Il est mort le 22 mai, à l’âge de 99 ans.

Extrait de lemonde.fr du 24.05.20

 

ALBERT MEMMI
Le Racisme. Description, définition, traitement
Gallimard,
Première parution en 1982

Nouvelle édition revue en 1994
Collection Folio actuel (n° 41), Gallimard
Parution : 15-11-1994
« Le racisme est la dévalorisation profitable d’une différence » ou, plus techniquement, « le racisme est la valorisation, généralisée et définitive, de différences réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de sa victime, afin de légitimer une agression. »
Il y a une trentaine d’années, Albert Memmi proposait cette définition du racisme, largement utilisée depuis par les chercheurs et les enseignants. Il n’a cessé d’enrichir et de préciser sa réflexion sur le racisme, au fil de nombreux textes.
On retrouvera dans ce livre, outre la place centrale du racisme dans la pensée de l’auteur, les deux pôles de cette définition : la liaison étroite entre le racisme et la notion de différence (« le raciste, écrit-il, prétend toujours utiliser quelque différence pour en tirer profit »), et, d’autre part, la parenté entre le racisme et l’oppression (« le racisme est le symbole et le résumé de toute oppression »).
L’auteur développe enfin, avec de nouveaux arguments, sa distinction entre le racisme, qu’il propose de limiter strictement au sens biologique, et l’hétérophobie, refus agressif d’autrui, et dont le racisme ne serait qu’un cas particulier.

256 pages, sous couverture illustrée, 108 x 178 m

Extrait de gallimard.fr

Répondre à cet article