> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou pluridisciplinaires) > B* Fleuris ton collège, fleuris ton coeur, fleuris ton intelligence, projet (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Fleuris ton collège, fleuris ton coeur, fleuris ton intelligence, projet du collège REP+ Cambuston à Saint-André de La Réunion (Innovathèque)

29 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

FLEURIS TON COLLEGE, FLEURIS TON COEUR, FLEURIS TON INTELLIGENCE

Quoi ?

Fleurir le cœur des élèves, au sein d’un patrimoine à la fois écologique et ethnique à préserver, laisser s’épanouir leurs multiples intelligences en dynamisant les apprentissages et en favorisant le bien-être et le bien vivre ensemble par le biais d’une thématique fédératrice, telles sont les ambitions de ce projet. Il se décline en plusieurs axes : la création par le biais d’un jardin, inspirant et apaisant, de classes à ciel ouvert, le travail sur l’ancrage pour sécuriser le parcours de l’élève et les apprentissages, (accueil, temps forts, valorisation des talents et des compétences, développement des alliances éducatives), le sentiment d’appartenance de l’élève à son groupe classe, à son établissement, à son quartier, à son territoire, à la Terre en s’appuyant sur la richesse de son patrimoine, l’exemplarité comme levier pour favoriser la persévérance et l’engagement autour de valeurs humanistes. Prendre soin de l’Arbre, c’est, au final, prendre soin de soi, des autres.
19/11/2019

ExpérimentationRecherche
Echanges et présentation du projet à différents chercheurs et acteurs de l’éducation :

Rencontre- débat avec Mme Maryse Esterle, membre du CNIRE, Enseignante chercheure : Echanger pour ne pas décrocher. Le collège de Cambuston plusieurs fois cité dans le rapport du CNIRE 2016.https://cache.media.education.gouv.fr/file/03_-_mars/97/0/Rapport_Cnire_2016_2017_743970.pdf

François Muller, aux Rencontres Nationales de l’Education en 2018 à Rennes

Table ronde avec André Sirota : Se sentir en sécurité d’apprentissage

Jean-Luc Berthier, focale dans le bassin Est sur les Sciences cognitives semaine académique de la persévérance scolaire

Conférence de Philippe Merieu aux Rencontres Régionales de l’Education en 2017 : présentation de la démarche : médiation par l’environnement

Proposition de présentation du projet à l’INSPE de la Réunion dans le cadre du parcours Arts et Culture
Confiance, bien-être, climat scolaireÉcole inclusiveCitoyennetéDéveloppement durable
Lettres (français, littérature)Environnement - aménagement de l’espace
Langue française, écrit et oralLangages arts et corpsPersonne et citoyen
P AvenirP CitoyenPEACProjet étab
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Aupres-de-mon-arbre#nb1
Prix Education citoyenne

Qui ?

3 membre(s) dans l’équipe - 4 partenaire(s)

Au collège l’ensemble des élèves bénéficient de ce projet. Les écoles sont toutes concernées. 4 lycées participent également.
- Implication des parents
- Tous les professeurs sont engagés dans une dynamique de projet
- Fort soutien de la Direction
- Participation d’anciens professeurs et d’anciens élèves

Un réseau partenarial riche et diversifié :
le délégué du préfet,
le Conseil Départemental présent
la Mairie et le Contrat de ville
Les associations de quartier
Ingrid Varon : artiste « fonkezèz »
Dolsy Baudry : danseuse
Le théâtre Conflore
l’Orchestre Polyphonia
Le Labo des Histoires
Artiste plasticien en résidence avec la DAC Réunion
Le CDOI
Le CAUE
Les Ambassadeurs du Parc National
Le Jardin Botanique Mascarin
L’ ALEFPA
Le Lions Club
Le parrain du collège M. Coindin
Mme Joëlle Ecormier : écrivain
Mme Claire Gratias : écrivain
Mme Mémona Hintermann : journaliste, grand reporter, ancien membre du CSA.

Les partenaires
LIONS CLUB LES VACOAS
Le théâtre Conflore
contrat de ville
conseil départemental

Les participants
1 académie(s)
9 établissement(s)
30 classe(s)
700 élève(s)
50 enseignant(s)
100 autre(s) participant(s)

Où ?

CAMBUSTON, La Réunion (974)

Collège - 5ème4ème3ème6ème

Le collège de CAMBUSTON est situé en zone urbaine sensible (ZUS) sur la commune de Saint-André, commune semi-rurale, semi urbaine, porte d’entrée de la micro-région de l’Est, caractérisée par un déséquilibre structurel concernant les équipements culturels. C’est un établissement relevant de l’éducation prioritaire renforcée et de la Politique de la Ville. Depuis 2014, l’établissement est classé en REP +, par arrêté ministériel et compte 704 élèves, dont 70% de collégiens boursiers à taux 3. On constate une grande diversité ethnique. Le collège accueille aussi une classe ULIS TFC, ouverte en 2011. Ce projet met en valeur l’histoire du collège implanté à l’origine sur une forêt de bois de couleur et sa diversité culturelle. De plus, construit en 1976, il est marqué historiquement car traversé de bout en bout par l’ancien chemin de fer de l’île, ce qui lui donne un ancrage très particulier.

Les porteures du projet : Diana Léocadie et Sydalise Dufestin, professeures de Français,référentes culturelles, reférentes académiques EDD bassin Est

Composition de l’équipe rattachée au projet (Noms, prénoms, fonctions)
Jean-François Fontaine, principal
Héléna Pasca-Rassaby, principal adjointe
Jean-François Besnard, professeur de SVT
Sully Andoche, gestionnaire
Jeunes en services civiques
Le comité de suivi Eco collège :
Inscrit depuis le mois de mai 2014 dans le programme Eco- collège, notre collège fait partie maintenant de ce réseau international d’établissements scolaires qui font de l’éducation au développement durable une priorité. Depuis cinq ans, le collège est labellisé niveau 3 sur le plan académique et il a obtenu également la labellisation nationale et internationale sur les thématiques de la biodiversité en 2015 et des solidarités en 2016, de l’eau en 2017, du climat en 2018 et de l’énergie en 2019.

Cette année nous travaillons sur la santé et le bien-être.

Pourquoi ?

Problème identifié
Ce projet est l’aboutissement de multiples expériences surtout avec des élèves en situation fragile. Il est issu d’une réflexion commune sur la nécessité de proposer des pratiques nouvelles : « Fleurir » le coeur, l’intelligence des élèves en passant par l’embellissement du cadre de vie, par la prise de conscience de la richesse de leur environnement et de sa préservation, condition du bien-être des élèves et de la communauté éducative. Il repose sur une des thématiques du nouveau contrat d’objectifs de notre collège : Le climat scolaire qui se décline en trois axes : accueillir, prévenir et impliquer. Comment ne laisser personne au bord du chemin ? Le travail effectué sur l’espace immédiat de l’élève et l’évolution du cadre de vie est devenu un moyen efficace pour ramener les élèves vers les apprentissages. Par ailleurs le choix de l’exemplarité comme stratégie pour changer les postures, créer du lien et innover nous a emmenées vers d’autres possibles.

Indicateur(s) qualitatif(s)

Des élèves insuffisamment impliqués dans leur collège et un taux de décrochage élevé : des élèves régulièrement exclus de cours
Des parents en rupture avec le monde de l’école et donc peu présents qui venaient au collège avec beaucoup de méfiance
Un collège fermé au quartier et à son territoire ; peu valorisé
Pas d’alliances éducatives existantes

Sources d’inspiration
Conférence Chaque enfant mérite un champion Rita Pierson 2013
Conférence Le plaisir d’apprendre Philippe Merieu 0

et les autres
Livre L’enfant et le savoir Martine Menes 2016
Livre Réveiller le désir d’apprendre Agnès Baumier -Klarsfeld 2016
Livre Heureux d’apprendre à l’école Catherine Guéguen 2018
Livre Vers une education humanisante changer de cap 0
Livre Les sept savoirs necessaires à l’education future Edgar Morin 1999

Quand ?
Du 01/09/2015 Au 30/09/2021

Comment ?

Cette action met l’accent sur 3 axes : Accueillir, accompagner, impliquer

Pour les élèves : Le jardin des poètes, un espace pédagogique à investir pour dynamiser
les apprentissages, créer du lien, développer le sentiment d’appartenance par référence à l’échelle des besoins et mettre en œuvre des temps forts qui rythment l’année et valorisent le travail des élèves. A titre d’exemple : la Semaine Académique de la Persévérance Scolaire s’inscrit dans les programmes, mais aussi à l’échelle de l’établissement, dans le réseau et au niveau du territoire.(Développer différents partenariats pour favoriser les valeurs du vivre ensemble)

La mise en place de conseils de coopération (cf Freinet) participent à cette démarche.

Pour la communauté éducative :
Encourager une pédagogie sécurisante
Développer des pratiques innovantes
S’appuyer sur l’exemplarité
Mettre en place des formations à l’interne

Pour les parents : acccueillir les parents, premiers partenaires pour des instants culturels....

Modalités de mise en oeuvre

Comment redonner de la motivation et des repères à des élèves souvent en rupture avec leur histoire personnelle et leur parcours scolaire ? Comment faire en sorte qu’ils se réapproprient leur histoire afin de se forger leur propre identité pour s’ouvrir ensuite aux apprentissages et au monde ? Différentes étapes et actions jalonnent ce projet :

1. La médiation par l’environnement ou comment, en passant par l’environnement immédiat de l’élève, on arrive à l’intéresser, à développer cette intelligence relationnelle. L’environnement devient un médiateur, source d’inspiration, facteur apaisant, miroir de la diversité culturelle. Il renoue l’élève avec ses racines, son patrimoine à travers des temps forts reconductibles chaque année (Septembre : Les Journées du Patrimoine : Le partage au jardin/ Décembre : Semaine de la persévérance /Avril : La journée de la Terre /Juin :SEDD). Ils permettent la valorisation du travail de l’élève (expositions, échanges, débats, écriture-plaisir, jeu théâtral, engagement citoyen) et des alliances éducatives.

Exemple : Rencontre lors d’une journée Multi-arts de classes de 6ème du collège et de classes des écoles du réseau, à travers huit ateliers artistiques et scientifiques : Monsieur L’Arbre, Il était un arbre, l’Arbre un être vivant, l’Arbre, un être sensible , l’Artbre, Jouons à l’arbre, Promenons-nous sous les arbres, Au bout de tes doigts, l’arbre. Présence des partenaires : Théâtre Conflore, Mairie de Saint-André, le Contrat de Ville, Les Ambassadeurs du PARC National, la SEOR, La Ligue de L’Enseignement, L’association Lire et Faire lire.

• Sur le chemin du petit train :

Cette action, en référence à ce pan historique du collège sera déclinée à travers les diverses compétences des élèves : Tout un travail en lecture/ écriture/sciences/Histoire/ théâtre/Cinéma/ Musique/ artistique/ chants et danses, sera proposé aux professeurs et chacun s’y investira avec ses élèves selon ses préférences.

Quel bilan ?

Modalités d’évaluation

Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
L’utilisation du rapport d’auto diagnostic sur le climat scolaire
Les nombreux prix décernés depuis 5ans : labellisations nationales et académiques, prix de l’éducation citoyenne, prix pour la santé et le bien être à l’école décerné à l’académie de Médecine par l’AFPSSU

Les nombreux parrains et marraines du collège, le partenariat diversifié.
la dynamique de projets au collège : plus de 70 projets cette année
le comité Eco collège très structuré
l’implication des équipes, la direction soutenante

Les divers articles écrits dans les Cahiers pédagogiques pour présenter cette démarche
l’investissement des élèves dans les projets et les évaluations très positives d’une cohorte ( 2014-2018)

L’utilisation des 10 marqueurs de l’innovation en éducation (cardie Poitiers) pour s’auto-évaluer

Évaluation interne à l’Éducation nationale
Les invitations aux différents séminaires sur la persévérance scolaire
Les différentes missions que nous portons : référentes culturelles au collège, référentes académiques EDD bassin Est (pour lesquelles nous avons été sollicitées)
La reconnaissance de l’ouvrage sur les arbres remarquables du collège : illustrant le projet présenté.( présenté au salon de l’éducation à Saint-André)
La présence forte de l’Académie à chacun des temps forts.
Multiples propositions par la DAAC de parcours culturels pour le collège
Partenariat sur le long terme avec le CLEA

Évaluation par des chercheurs

Une sollicitation du projet… aux Rencontres Nationales de l’Éducation 2018 les 4 et 5 avril à Rennes. Thème : " Agir pour l’épanouissement et la réussite de tous les élèves" ….Suivie d’une demande officielle

PARTICIPATION DU COLLEGE DE CAMBUSTON AUX RENCONTRES NATIONALES DE L’EDUCATION en AVRIL 2018

Une demande de la Ligue Nationale de l’Enseignement et de François Muller, ex chef de projet au département Recherche et Développement Innovation et Expérimentation de la DGESCO, et actuel Directeur Education et culture à la Ligue de l’Enseignement.

Le projet est sur Expérithèque CARDIE Réunion
La démarche de la persévérance initiée par le collège depuis 2014 entre dans les thématiques de la Ligue Nationale de l’Enseignement
Le caractère innovant et inspirant du projet de Cambuston « Planter la persévérance »
Le projet est détaillé dans la dernière lettre OZP

Le rapport du CNIRE
Autre évaluation (par des associations, des consultants...)

Ce projet est soutenu et financé par Fondation de France depuis 2014 pour l’appel à projet : Aidons tous les collégiens à réussir. Il a reçu aussi le soutien de l’ADOSEN,Le collège est éco labellisé depuis 2015 sur le plan académique et par le programme national Eco-école.Il a reçu le prix de l’éducation citoyenne en 2016. De nombreux témoignages de partenaires ont été reçus à l’occasion des 40 ans du collège en 2017.(voir documents joints) Il a été lauréat de l’appel à projet de l’AFPSSU sur la qualité de vie et le bien-être à l’école en 2018. A cette occasion, une centaine d’élèves a été médaillé. Il a le soutien de Mme Mémona Hinterman-Affejee, grand reporter, ex membre du CSA qui est officiellement marraine de la persévérance au collège de Cambuston.
Sunthèse des travaux du Cniré

Témoignage
témoignage du Département

Et après ?

Décrochage, accrochage, persévérance naissent d’un seul fait : Le désir de savoir, le désir d’apprendre ou l’absence de ce désir. Les deux leviers sur lesquels nous avons travaillé plus en profondeur depuis 2014 sont liés et se nourrissent l’un de l’autre. Ils se fondent sur la sécurisation des parcours de l’élève pour construire son propre chemin.

- L’exemplarité. « Dis-moi ce qui te rend heureux de bien faire. »

Miser sur l’exemple, pointer le positif, valoriser tous les talents

- La médiation par l’environnement

L’arbre, un médiateur. Le jardin des Poètes, un jardin qui crée du lien

L’ancrage : des racines au patrimoine

Reconnus sur le plan pédagogique et humain, nous avons imbriqué ces leviers simples d’utilisation, mais d’une efficacité extraordinaire, dans le quotidien de la classe, dans les programmes et dans notre cœur de métier. Cette démarche résolument positive a aussi des effets plus que bénéfiques sur la relation à l’autre, au monde et à soi-même.

Diffusion

Lien social /Dynamique EDD au collège Video
05/12/2017

ARTICLE Texte
Article Médiation par l’environnement.pdf
Ouvrage offert à M. Le Ministre de l’Education Nationale Texte
OUVRAGE OFFERT.pdf 30/06/2019

Développement et suite de l’action
Une démarche globale dans un établissement apprenant :
une dynamique de projet remarquable : 50 projets en 2017-2018, 70 projets en 2019-2020.
le travail sur le climat et l’énergie positive : repositionnement…
La liberté accordée à chacun dans les choix des actions, la possibilité d’essayer
une direction soutenante et apprenante
un engagement vers des formations de pédagogie positive.

Ce projet a fortement contribué au niveau des élèves, de la communauté éducative et des parents à :
Apaiser et sécuriser
Accompagner en travaillant sur l’exemplarité
Etre à l’écoute, porter attention à l’autre en développant les habilités sociales
Valoriser les talents en favorisant les connexions humaines, la créativité
Favoriser des expériences de partage : village fraternel, du métissage
Partage de compétences des parents.
Des liens de confiance renforcés avec nos divers partenaires

Ce projet a été présenté au Rencontres Nationales de l’Education à Rennes en 2018.

Extrait de innovtheque-pub.education.gouv.fr

Répondre à cet article