> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Déclarations officielles) > Territoires éducatifs locaux : le dossier de présentation mis en ligne sur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Territoires éducatifs locaux : le dossier de présentation mis en ligne sur l’espace presse du ministère le 18 janvier. Les deux ministres en visite dans une école hors-EP de l’Eure qui a des classes dédoublées

19 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Les territoires éducatifs ruraux
"Du premier degré jusqu’aux lycées, toutes les réformes engagées par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports répondent à un seul et même défi : l’égal accès de tous à un service public d’éducation de qualité, offrant sur tout le territoire les mêmes opportunités de réussite à chaque enfant et chaque jeune, quels que soient son origine sociale et son lieu de résidence.

Les "territoires éloignés" posent cependant à l’École un défi spécifique. Du fait de la dispersion de l’habitat et des équipements publics, de l’éloignement des opportunités de poursuite d’études et d’emploi, ou de la déprise démographique et des difficultés économiques, certains territoires ruraux et périphériques présentent des singularités qui appellent de la part de l’institution scolaire une réponse globale et cohérente, construite avec les acteurs locaux et s’appuyant sur leurs richesses et leurs atouts.

La rentrée scolaire 2020 a marqué une nouvelle étape dans le soutien aux territoires ruraux ou éloignés, avec la tenue de l’engagement de ne fermer aucune école rurale sans accord préalable du maire. Elle est également marquée par la poursuite des programmes tels que le plan Bibliothèques, le plan Écoles numériques innovantes rurales et le soutien aux collectivités dans le cadre du Plan mercredi, ainsi que par l’extension aux écoles et aux collèges ruraux de dispositifs d’accompagnement tels que les Cordées de la réussite ou l’École ouverte qui, dans le cadre des Vacances apprenantes, a permis aux élèves ayant le plus souffert des conséquences de la crise sanitaire de bénéficier de renforcement scolaire, d’activités éducatives et de loisirs pendant les vacances d’été.

Parce que les territoires ruraux ou éloignés ne constituent pas un ensemble homogène, la réponse du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports doit être élaborée au plus près des territoires, main dans la main avec les collectivités locales, en lien avec l’ensemble de la communauté éducative.

C’est tout le sens des nouveaux "Territoires éducatifs ruraux" qui, dans le prolongement des réformes engagées, permettront de constituer un réseau de coopérations autour de l’École comme point d’ancrage territorial, au service d’un projet éducatif porteur d’ambition pour les élèves et leurs familles, et vecteur de rayonnement pour le territoire lui-même.

Dans le cadre d’une démarche contractuelle entre l’État et les collectivités territoriales, les Territoires éducatifs ruraux traduiront de manière concrète la participation de l’École au projet d’aménagement et de développement des territoires."

Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Nathalie ÉLIMAS
Secrétaire d’État en charge de l’Éducation prioritaire

Extrait de education.gouv.fr du 18.01.21

Télécharger le dossier de presse complet (16 p.)

 

Voir aussi Création expérimentale de 23 "Territoires éducatifs ruraux" (liste) dans 3 académies en accord avec les collectivités. Dossier de présentation signé Blanquer/Elimas (19 p.) (14 janvier)

 

Additif du 19.01.21
Écoles rurales. Jean-Michel Blanquer forfait en Normandie
Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer devait lancer l’expérimentation visant à améliorer l’accès à l’enseignement des jeunes des territoires ruraux dans l’Eure ce lundi matin. Il n’a pas pu faire le déplacement.

La secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et des Sports, chargée de l’Éducation prioritaire, Nathalie Élimas, vient lancer l’expérimentation sur les Territoires éducatifs ruraux.

[...] Classes dédoublées, partenariats avec Sciences Po, immersions en anglais, internat d’excellence… En Normandie, la rectrice Christine Gavini-Chevet, a identifié huit territoires éducatifs ruraux (un établissement et ses écoles de rattachement à chaque fois). Ils représentent 10 352 élèves. Elle y associera aussi des lycées.

Ce projet « en résonance avec notre projet académique est une véritable chance », selon la rectrice à la tête d’une académie au sein de laquelle les jeunes accèdent moins à l’enseignement supérieur que dans la Bretagne voisine. Des dossiers engagés s’en trouvent confortés, c’est le cas notamment autour de Vimoutiers où le dédoublement de toutes les classes de la petite section au CM2 s’accompagne de « non-fermeture de classes » ou au collège de Carentan, déjà très engagé sur la voie des chances offertes à ses élèves (stages, Erasmus plus…), qui se lance sur la route de l’internat d’excellence.

Extrait de ouest-france.fr du 18.01.21

 

Territoires éducatifs ruraux : déplacements de Jean-Michel Blanquer et Nathalie Elimas dans l’Eure

Expérimentés dès ce début d’année 2021 dans 23 territoires des académies de Normandie, Nancy-Metz et Amiens, les Territoires éducatifs ruraux permettront, dans le prolongement des réformes engagées, de constituer un réseau de coopérations autour de l’École, au service d’un projet éducatif porteur d’ambition et de réussite pour les élèves et leurs familles.

Déroulé
11h00 - Arrivée des ministres à l’école Guy de Maupassant, 225 rue Jules Ferry, Breteuil-sur-Iton
11h05 - Visite des classes de CP et CE1 dédoublés
11h40 - Échanges avec les acteurs du territoire autour des Territoires éducatifs ruraux, Salle des fêtes, Breteuil-sur-Iton
12h50 - Échange informel avec la presse

Extrait de education.gouv.fr du 18.01.21

Répondre à cet article