> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté, Développ. durable, Coopération, Philo., Lien au collège (...) > B* Echanges sur la biodiversité entre 3 classes de 4e du Val d’Oise et de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Echanges sur la biodiversité entre 3 classes de 4e du Val d’Oise et de Guyane, dont 2 en REP+

17 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Echanges entre la Guyane et la Métropole sur la Biodiversité

QUOI ?

L’objectif du projet biodiversité est de faire correspondre 3 classes d’environnements différents autour d’un sujet commun : la biodiversité.

En apprenant avec ses pairs, les élèves pourront découvrir la biodiversité à l’échelle de la planète via des plateformes numériques. Ce projet permettra d’enrichir les parcours citoyens et culturels des élèves.

L’objectif final est de réaliser un jeu de l’oie et un reportage photos.

Tout au long du projet, un carnet de bord sera mis à jour. Ce travail permettra de garder les traces chronologiques et les recherches des 3 classes.

Les échanges sur la biodiversité et l’impact de l’Homme sur celle-ci permettront de sensibiliser les élèves. Des initiatives en liens avec le développement durable émergeront.

Ce projet est innovant car les classes communiqueront via une plateforme numérique : eTwinning. Des groupes de travail de 4 élèves (2 élèves de Guyane et 2 élèves de Paris) seront définis pour favoriser les échanges entre 3 classes.

https://view.genial.ly/5dd0151d4f25860f36f2f203/presentation-projet-biodiversite-4eme
https://drive.google.com/file/d/1tB_8gGWhSfUzUNuqhwjX0KrWpYT1C93y/view?usp=sharing

QUI ?

1 membre(s) dans l’équipe

Ce projet fait rentrer en jeu différents partenaires :

• 3 Professeurs de SVT (Ribas Eulalie, Tulet Sylvie et Henry Pauline)
• 3 classes de 4ème (collège Henri Wallon-Garges, collége les Coutures Parmain et collège Henri Agarande-Kourou)
• La maison pour la science en Guyane ; Graine Guyane
• Make.foundation
• eTwinning

Ensemble ces partenaires vont essayer d’agir pour créer, adapter, réfléchir à des supports qui permettent des échanges simples et construits entre les 3 classes.

Travailler à distance permet de travailler sur l’ouverture d’esprit. Chaque personne a ses pensée qui peuvent être influencées par notre environnement. Travailler aves des élèves d’environnement différents permet l’ouverture d’esprit et la tolérance.

De plus, communiquer sur la biodiversité qui est très différente entre la métropole et la Guyane permet d’avoir une ouverture sur le monde qui nous entoure. Chaque classe va se poser des questions, éveiller sa curiosité fasse à une biodiversité inconnue.

- Les participants

• 90 élève(s)
• 4 enseignant(s)
• 0 autre(s) participant(s)

OÙ ?

Interétablissements Versailles

Collège - 4ème

3 classes de 4ème :
• 25 élèves du collège Henri Wallon Garges —> REP+ (095)
• 27 élèves du collège Henry Agarande Kourou —> REP+
• 28 élève du collège Les Coutures à Parmain (095)

Ces 3 collèges de par leurs statuts REP+ ou non, leurs localisation géographique non pas le même profil d’élève, ni le même environnement qui entour le collège.

L’objectif est de travailler sur la connaissance de son environnement pour le partager aux élèves qui ne sont pas dans ce collège.

Cela engage les élèves dans une dynamique de questionnement et de recherche.

• 1 académie(s)
• 2 établissement(s)
• 3 classe(s)

POURQUOI ?

- Problème identifié

Constat à l’origine de l’action : Les élèves n’ont pas une vue d’ensemble sur le monde. Beaucoup d’élèves guyanais se posent des questions sur la métropole, idem pour les élèves de métropole.

QUAND ?

Du 24/10/2020 Au 29/04/2022

COMMENT ?

Dans un premier temps les compétences développées par les élèves seraient de natures sociétales, la collaboration au sein d’une classe et avec une classe d’un environnement différent contribuerait à cela.

Au centre de la démarche collaborative nous retrouvons le numérique avec l’utilisation de eTwinning/ Genialy et pearltree, d’appareils photos, de tablettes, les élèves apprendraient à utiliser ces outils de façon responsable, ils développeraient alors un esprit critique face à l’utilisation de ces différents médias.

- Modalités de mise en œuvre

L’action se déroule en plusieurs étapes :

• Etape 1 : Phase de prise de contact, connaissance via la réalisation de vidéo de présentation déposées sur Pearltree. Puis en fin de période : réalisation de cadeaux pour les fêtes de Noël.

• Etape 2 : Première vidéo conférence pour faire connaissance en temps réel avec comme objectif : mettre en place des groupes de travail via activité CPS, élection du logo de notre projet pour le support plateau du jeu de l’oie.

• Etape 3 : Vidéo conférence par groupe pour travailler sur différentes activités sur la biodiversité.

• Etape 4 : Réalisation des questions pour le jeux de l’oie.

• Etape 5 : Vidéo conférence pour jouer au jeux de l’oie.

Entre toutes ces grandes étapes, des activités et sorties sont prévues. Ces activités nous permettrons d’aimanter nos connaissances sur le monde qui nous entoure. Ces sorties seront possibles en fonction du contexte sanitaire.

Les sorties prévues sont :
◦ observation éclosions des tortues
◦ Sorties au Zoo.
◦ Partenariat avec le muséum d’Histoire Naturelle
◦ Sortie au Parc pour ramasser des feuilles pour impressions sur tissu et réalisation de marques-pages.
...

QUEL BILAN ?

ET APRÈS ?

Pour l’instant les effets de l’actions :

• Les élèves des 3 classes communiquent ensemble à distance. Des liens se créent.
• Plus de dialogue au sein de la classe.
• Les élèves sont volontaires pour venir hors temps scolaire pour avancer sur le projet.
• Nous n’avons pas encore abordé les activités en groupe.
• C’est compliqué de trouver un créneau pour les vidéos-conférences.

- Développement et suite de l’action

A l’heure actuelle, nous envisageons de poursuivre les échanges l’année prochaine car nous avions prévu beaucoup de choses pour cette année et nous n’avons pas le temps de tout réaliser.

Extrait de Innovathèque du 15.02.21

Répondre à cet article