> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES (doc. généraux) > Disciplines : MATHS et SCIENCES (doc. généraux) > Mathématiques et Sciences (Etudes, Dossiers et Guides) > Mathématiques au cycle 2, sciences cognitives et IA : la start-up EvidenceB (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Mathématiques au cycle 2, sciences cognitives et IA : la start-up EvidenceB poursuit le programme lancé par Najat Vallaud-Belkacem en 2017 dans le cadre du programme e-FRAN (ToutEduc)

3 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Mathématiques au cycle 2 et : EvidenceB déploie une solution d’assistance pédagogique combinant sciences cognitives, intelligence artificielle et motivation

Les sciences cognitives pour savoir "comment le cerveau des enfants apprend", l’intelligence artificielle pour "ajuster à chacun l’activé qui lui convient" et les interfaces numériques susceptibles de "stimuler la passion d’apprendre", c’est sur ce tryptique que la start-up EvidenceB explique fonder sa démarche et préparer la phase de pré-industrialisation de son outil Adaptiv’Math dont le prototype a été testé l’an dernier dans 119 classes de CP, CE1 et CE2. Cet assistant pédagogique aide à "la mise en place de la remédiation par l’enseignant". Chaque module se compose d’un test de positionnement, d’une suite d’activités "finement personnalisées" et d’un test de vérification des acquis.

Ce projet est assez représentatif des résultats d’une politique initiée par Najat Vallaud-Belkacem et le programme e-FRAN (voir ToutEduc ici) d’encouragement et de financement via le PIA d’initiatives réunissant écoles et établissements scolaires, rectorats, entreprises, universités et unités de recherche, dans le cas présent l’INRIA, Sorbonne Université-LIP6, Nathan, Daesign, Isograd, l’APMEP, Blue Frog Robotics, Schoolab, CoPilot Partners, auxquels se joignaient quatre académies l’an dernier, dix nouvelles cette année.

Le site Adaptiv’Maths, l’IA au service de l’apprentissage des Maths

Extrait de touteduc.fr du 01.03.21

Répondre à cet article