> AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2006 > juillet 2006 > 29.07.06 - Expulsions d’élèves étrangers : prises de position de Lang et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

29.07.06 - Expulsions d’élèves étrangers : prises de position de Lang et Villepin

29 juillet 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de VousNousIls du 27.07.06 : Elèves sans-papiers : Lang (PS) accuse Sarkozy de "bricolage chiffré"

L’ancien ministre socialiste Jack Lang a accusé lundi Nicolas Sarkozy de se livrer à propos des sans papiers scolarisés à "un bricolage chiffré qui ne tient pas debout", affirmant que "ce sont 20.000 jeunes qui doivent être régularisés".

S’exprimant Place Beauvau, juste après la conférence de presse du ministre de l’Intérieur, qui a annoncé la régularisation de 6.000 jeunes, M. Lang a estimé que Nicolas Sarkozy avait été "obligé de reculer, mais trop peu", la situation témoignant de la part du ministre "d’une méthode de bricolage, d’improvisation et d’amateurisme assez étonnante".

"On nous dit 6.000. Sur la base de quoi ?", a-t-il demandé. "Les dossiers ne sont pas encore déposés, c’est donc un calcul approximatif", a-t-il commenté.

"Nous, nous considérons que ce sont 20.000 jeunes qui doivent être régularisés avant la fin de l’été. 20.000 jeunes, cela veut dire environ 50.000 personnes avec leur papa et leur maman", a insisté Jack Lang.

"Le combat continue", a-t-il poursuivi : "Nous considérons qu’il n’est pas acceptable d’arracher des enfants à leur école. C’est d’abord inhumain, c’est ensuite absurde, car ces enfants apprennent la langue française et demain, s’ils reviennent dans leur pays, ils transmettront la culture française hors de France."

"M. Sarkozy, qui a mis en cause aujourd’hui le Parti socialiste, est une machine à fabriquer des clandestins. Lorsqu’on crée une situation d’insécurisation juridique, empêchant le regroupement familial, on crée un sentiment de peur, d’inquiétude, et cela est contraire à la volonté officielle affichée d’intégration", a-t-il ajouté.

***

Extrait de VousNousIls du 29.07.06 : Sans-papiers : faire respecter la règle exige autorité et courage (Villepin)

Dominique de Villepin a exprimé mardi son soutien à la gestion par le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, du dossier des sans-papiers scolarisés, estimant que face à ces "situations difficiles", l’Etat devait faire preuve à la fois d’autorité et de courage.

"Ce sont des situations difficiles et il faut à la fois de l’autorité et du courage pour l’Etat dans la volonté de faire respecter ces règles", a déclaré le Premier ministre, interrogé à ce sujet en marge d’un déplacement à Evreux (Eure).

"Nous avons choisi d’avoir une évaluation de l’ensemble de la situation nationale, évaluation qui est toujours en cours et qui doit conduire à une étude au cas par cas de chacun des dossiers à partir d’un certain nombre de critères qui sont définis", a-t-il rappelé.

"C’est véritablement le souci de prendre en compte à la fois la situation de chaque famille et en même temps le souci de la société française de faire face à l’immigration irrégulière en préconisant des règles qui soient bien respectées par tous", s’est-il félicité.

"Il y a à la fois une exigence républicaine et en même temps le souci de prendre en compte la dimension humanitaire de chaque famille", a-t-il ajouté.

Répondre à cet article