> AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2006 > juillet 2006 > 30.07.06 - 900 professeurs « expérimentés recrutés sur les 1 000 (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

30.07.06 - 900 professeurs « expérimentés recrutés sur les 1 000 annoncés

30 juillet 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Monde » du 29.07.06 : 900 professeurs expérimentés déjà recrutés pour les collèges "ambition réussite"

Selon un bilan effectué à la mi-juillet, le ministère de l’éducation nationale a recruté près de 900 professeurs "expérimentés" sur les 1 000 promis par Gilles de Robien au moment de l’annonce en décembre 2005 de la réforme des zones d’éducation prioritaires (ZEP). Le ministère reconnaît avoir rencontré des difficultés pour trouver des candidats mais assure que la quasi-totalité des postes devraient être pourvus à la rentrée ou au courant du mois de septembre.

Ces enseignants supplémentaires doivent rejoindre les 249 collèges (et les 1 600 écoles primaires de leurs secteurs) classés "ambition réussite", des établissements où sont concentrées les difficultés sociales et scolaires. Chacun de ces réseaux est ainsi doté de deux à cinq professeurs supplémentaires, issus indifféremment du premier et du second degrés. Déchargés d’au moins la moitié de leur temps d’enseignement en classe, ces professeurs ont vocation à accompagner et à former les jeunes enseignants. Ils participent aussi aux actions de soutien scolaire. Aucun critère d’ancienneté n’a été fixé par le ministère pour le recrutement de ces volontaires qui bénéficient ensuite d’avancements plus rapides.

Les établissements classés "ambition réussite" bénéficient également d’un total de 3 000 assistants pédagogiques. Là encore, le ministère a rencontré des difficultés pour trouver des candidats mais fait état de progrès. La Rue de Grenelle affirme, par ailleurs, que tous les postes d’infirmières (une par collège) ont été pourvus.
La mise en place des réseaux "ambition réussite" correspond à la volonté du ministère de l’éducation de concentrer ses efforts sur un nombre plus réduit d’établissements. De nombreux experts avaient critiqué, ces dernières années, la trop grande dispersion des moyens de l’éducation prioritaire qui concernait, en 2005, un élève sur cinq en moyenne. "On donnait finalement beaucoup trop peu à beaucoup trop de monde", avait résumé M. de Robien en mars pour justifier l’octroi de moyens importants à un plus petit nombre d’établissements.

Le prochain chantier du ministère demeure la révision de la carte des ZEP. Pour 2006, le ministère a accepté de ne pas faire sortir d’établissements de l’éducation prioritaire. Mais à partir de l’automne 2006, les recteurs sont appelés à redéfinir quels collèges et écoles doivent perdre le précieux label. Des décisions toujours très contestées localement.

Luc Bronner

Répondre à cet article