> Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2006 > août 2006 > 21.08.06 - Dans la ZEP de Faa’a à Tahiti

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

21.08.06 - Dans la ZEP de Faa’a à Tahiti

21 août 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « Tahitipresse » du 19.08.06 : Entre la dure réalité de Faa’a et l’ouverture au Pacifique de Pirae

Tahitipresse -

Jeudi pour la deuxième journée de rentrée des classes, le ministre de l’éducation Jean Marius Raapoto a choisi de visiter, après le collège de Taravao mercredi, deux autres collèges de Tahiti. Le premier est celui de Faa’a (côte Ouest) et le second est celui du Taaone à Pirae (côte Est), où pour la première année est créée une classe de "5ème Pacifique", qui proposera un enseignement trilingue.

Jeudi, dans la continuité de ses visites des établissements scolaires, le ministre de l’éducation Jean Marius Raapoto s’est rendu au collège Henri Hiro de Faa’a, classé en zone d’éducation prioritaire (ZEP), afin de rencontrer des collégiens issus pour la plupart de milieux modestes.

Jean Marius Raapoto se déplaçait officiellement en tant que ministre de l’éducation, mais également en tant que 2ème adjoint au maire de Faa’a. Le ministre avait ainsi une double raison de dialoguer avec les élèves de 6ème fraîchement arrivés, tout en leur adressant ses voeux de réussite pour l’année scolaire qui s’amorce.

Huit surveillants pour les 1200 élèves

Ensuite le ministre s’est adressé aux professeurs et aux parents d’élèves présents, qui attendaient des réponses sur l’insalubrité des lieux, le manque de personnel et l’éternel problème des transports. Il est en effet apparu que l’état de délabrement du collège n’offre pas aux élèves un cadre éducatif très réjouissant. De plus, il n’y a que huit surveillants pour encadrer les 1200 élèves que compte le collège, et celui-ci ne possède pas d’infirmerie.
Mais le ministre était venu avec une bonne nouvelle dans son cartable, l’annonce d’un futur projet de construction de deux collèges de 500 et 600 unités, ainsi que d’un internat qui sera installé dans l’enceinte du collège actuel. Mais il faudra être patient car la commune est dans l’attente de l’acquisition de terrains pour la réalisation de ce projet.

L’éternel problème des transports

Autre problématique : les transports. Comme partout à Tahiti, ils constituent un véritable handicap au bon déroulement de la scolarité de beaucoup d’élèves. Le ministre, soucieux de trouver une solution à ce problème a indiqué : "Je suis actuellement en grande négociation avec la société Maeva Transport pour qu’elle intensifie ses efforts sur les communes de Punaauia et Faa’a. Les discussions sont difficiles mais j’espère que l’on pourra trouver une solution rapidement pour le confort des enfants."

Ouverture culturelle : la "5ème Pacifique"

Au collège du Taaone de Pirae, sous l’impulsion du ministre de l’éducation, un nouveau type de classe baptisée "5ème pacifique", proposera un enseignement trilingue (anglais, tahitien et français), sur le modèle des "classes européennes" que l’on trouve en France. Les 30 élèves, qui ont été recrutés sur dossier parmi une soixantaine de candidatures, auront la chance de recevoir des enseignements qui seront tournés vers l’Océanie (son histoire, sa géographie, etc.). Cette initiative est le fruit d’une volonté du gouvernement de s’ancrer davantage dans la région Pacifique, et de développer les échanges entre les différents états de la zone.

Pour asseoir un peu plus cet élan culturel, le collège du Taaone organisera pendant l’année scolaire un voyage aux îles Cook, afin de permettre aux élèves de mettre en pratique leurs connaissances

NP

Répondre à cet article