> 10 - Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2006 > décembre 2006 > 30.12.06 - Une note de lecture sur « La France invisible »

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

30.12.06 - Une note de lecture sur « La France invisible »

30 décembre 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extraits de la « Note de veille » n°39 du Centre d’analyse stratégique, le 26.12.06 : La France invisible

Stéphane Beaud, Jane Lindgaard et Joseph Confavreux (Dir)
« La France invisible »
Paris, La Découverte, octobre 2006, 647 p.

La France invisible s’intéresse aux évolutions de la société française et aux différents groupes qui la composent.

Les auteurs se concentrent plus spécifiquement sur les catégories de population qui leur paraissent le plus souvent absentes des chiffres publiés, des études sociologiques ou des représentations médiatiques. Dans cette perspective, l’ouvrage se penche sur les « délocalisés », les « discriminés »... bref, les oubliés d’une société le plus souvent intégrés dans des catégories qui occultent leurs conditions réelles d’existence.

Une enquête de terrain, mise en relief par un témoignage et par l’éclairage d’un spécialiste, constitue le coeur de l’analyse de chaque groupe. La diversité de ces points de vue se révèle particulièrement féconde pour comprendre les mécanismes sociaux et politiques qui tendent à rendre « invisibles » ces populations. Une dernière partie, plus analytique, opère un retour sur quelques-uns des processus de fragmentation de la société.

Au final, cet ouvrage, qui vient compléter La misère du monde (1993) publié sous la direction de Pierre Bourdieu, éclaire, de façon originale, des pans entiers et peu décrits de la réalité sociale.

BV

--------

A noter, dans le même numéro : « Mesurer le capital social en France »

Le site du CAS

Répondre à cet article