> 6 - ACTEURS et POSITIONS > POSITIONS > Protestations d’enseignants, parents et partenaires > Autres mouvements d’enseignants et parents en RRS mais aussi en RAR et en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Autres mouvements d’enseignants et parents en RRS mais aussi en RAR et en Eclair : à Calais, Clermont-Ferrand, Besançon, Charleville-Mézières, Trelazé (Maine-et-Loire)

17 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Calais  :
Dans l’établissement [Collège Martin Luther-King], ce sont quatre postes qui seront supprimés à la rentrée prochaine [...] D’autant que le collège du Beau-Marais est classé « Réseau ambition réussite  » et qu’à ce titre, il devrait bénéficier de moyens supplémentaires. « On devrait être à 18 élèves par classe, or on est déjà au-dessus. Avec ces nouvelles suppressions, ça va ne faire qu’empirer la situation. »

[...]
Et on a l’impression que ça [l’insécurité] ne va pas s’arranger. » Ainsi, depuis la rentrée de septembre, le collège Martin-Luther-King est inscrit dans le programme "Clair".

Extrait de [nordlittoral.fr du 15.02.11 : Opération collège et lycée morts

 

Clermont-Ferrand

Le collège Albert-Camus, à Clermont, qui est l’un des deux collèges d’éducation prioritaire « Ambition Réussite » du département, verra les effectifs de ses classes passer de 24 aujourd’hui à « 30 maximum » à la prochaine rentrée.

Extrait de lamontagne.fr du 16.02.11 : Profs et parents sont en colère

 

Besançon :
Alors que les lieux d’enseignement de Planoise sont classés en zone d’éducation prioritaire (ZEP) et bénéficient à ce titre d’une meilleur prise en charge des élèves pour compenser les inégalités sociales et scolaires, l’Inspection Académique envisage la suppression de 9 postes ½ dans ce secteur sur les 27 prévus dans le Département.

Extrait de macommune.info du 14.02.11 : La grogne des enseignants du primaire à Planoise

 

Charleville-Mézières :
Le collège Scamaroni, qui jusqu’à présent jouit d’un recrutement relativement mixte [...]
Pour un établissement se trouvant en Réseau de Réussite Scolaire) qui se croyait relativement préservé grâce aux mesures de l’éducation prioritaire (en particulier un seuil de dédoublement des classes à 25 élèves), cette situation, qui perdure et s’aggrave, commence à inquiéter sérieusement enseignants et parents.

« Jusqu’à présent, Scamaroni a un niveau très correct. Les résultats au brevet sont bons », explique Vincent Jacquet. « L’équipe pédagogique est efficace, dynamique, compétente et ouverte aux expérimentations nouvelles ».

Extrait de lunion.presse.fr du 14.02.11 : Collège Fred Scamaroni : le refus d’une logique comptable

 

Trélazé :
Ce qui scandalise, « c’est que ce collège [Jean-Rostand] souligne Ludovic Raimbault [président de l’association de parents d’élèves], fonctionne bien, avec une bonne équipe et des projets. Les taux de réussite sont en constante progression depuis trois à quatre ans. » Des projets, l’établissement en mène à longueur d’année. Comédie musicale dans laquelle 65 élèves s’investissent, atelier audiovisuel, jumelage avec Eseo, projet français en 5 e , programmation informatique, itinéraire découverte.

Extrait de ouest-france.fr du 14.02.11 : Les suppressions d’heures révoltent profs et parents d’élèves

Répondre à cet article