> 6 - DISPOSITIF > MIXITE SOCIALE, CARTE SCOLAIRE > Mixité sociale, Carte scolaire (Rapport officiel) > "La carte scolaire : un éclairage international", un dossier d’Education et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"La carte scolaire : un éclairage international", un dossier d’Education et formations (DEPP, déc. 2010) qui reste sceptique sur les avantages pour la mixité sociale de l’assouplissement de la carte scolaire en France

16 février 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le terme de « carte scolaire » désigne à l’origine une méthodologie de planification de l’offre scolaire au niveau territorial. Tous les services publics utilisent une méthodologie semblable de planification au niveau territorial : il y a ainsi une « carte judiciaire », une « carte sanitaire », etc. Cet article présente cette méthodologie et montre la spécificité du domaine scolaire qui doit assurer de façon journalière un service à tous les enfants. Ce terme devient synonyme de règles d’accès aux établissements lorsque l’on parle depuis 2007 d’ « assouplissement de la carte scolaire ».

Affectation d’office ou liberté totale de choix, qu’en est-il dans différents pays ?
La situation est très diversifiée mais partout la préoccupation majeure est de concilier la mixité sociale et une certaine liberté des familles dans le choix de l’école. Cette conciliation est-elle en oeuvre en France ?

Extrait de education.gouv.fr : La carte scolaire : un éclairage international

 

L’auteure, Nadine Dalsheimer-Van Der Tol, regarde donc avec circonspection les promesses de lendemain qui chantent faites par le gouvernement français avec sa perspective de de plus grande justice sociale grâce à l’ouverture de la carte scolaire.[...]

En conclusion, la note semble rester plus que dubitative sur la chance que la France puisse ne pas tomber dans les difficultés rencontrées par les différents pays étrangers qui ont ouvert largement la possibilité de choix aux familles, elle va même jusqu’à citer les chercheurs les plus opposés à l’ouverture du « quasi-marché scolaire » : « La liberté de choix et la sélection précoce expliquent deux tiers de la variance entre les pays en matière d’équité scolaire » explique le rapport qui conclut que sans une politique urbaine volontariste accompagnée de redécoupages sectoriels visant à réduire les effets-ghettos dans les établissements, la politique de libéralisation de la carte scolaire menée par la France risque « de demeurer un défi ». Vivent les litotes de la DEPP.

Extrait de cafepedagogique.net du 16.02. : La carte scolaire en Europe : la DEPP fait le point

 

Une étude comparative publiée par le ministère de l’Education pointe les effets pervers de l’assouplissement de la carte scolaire sur la mixité sociale.

Extrait de lesechos.fr du 16.02.11 : Carte scolaire : une étude s’alarme pour la mixité sociale

Répondre à cet article