> POLITIQUE DE LA VILLE > Insertion professionnelle > Insertion professionnelle (Généralités) > Des nouvelles du contrat d’autonomie pour les jeunes (plan Banlieues). Il (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des nouvelles du contrat d’autonomie pour les jeunes (plan Banlieues). Il est arrêté depuis fin 2010 dans la Marne. Une vidéo sur le contrat à Sarcelles (Val-d’Oise)

20 juin 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le dispositif a été lancé en 2008 à titre expérimental dans 35 départements dans le cadre du plan Espoir Banlieue. Dans la Marne, il a été mis en œuvre par l’association 2 Mains, et l’Afec (Association de formation d’enseignement continu de conseil), des structures qui ont toutes deux recruté des conseillers en insertion pour signer des contrats et assurer le suivi des jeunes. L’État a mis fin au contrat d’autonomie fin 2010 dans le département.

Extrait de lunion-presse du 17.06.11 Pour bien comprendre

Extrait de lunion-presse.fr du 18.06.11 : Vitry-le-François. Fin du contrat d’autonomie et retards de paiement de l’Etat. « 2 Mains » dans la mouise

 

Lancé dans le cadre du plan « Espoir banlieues », le contrat d’autonomie fête bientôt ses 3 ans d’existence. Destiné aux 16-25 ans habitants les zones urbaines sensibles et d’un niveau inférieur au bac, ce dispositif d’insertion professionnelle présente un bilan mitigé car il coûte cher à l’Etat. Si à son démarrage 35 départements y participaient, ils ne sont plus que 14 aujourd’hui. Dans le Val d’Oise, le prestataire privé USG Restart a tout de même placé environ 45% des jeunes venus frapper à sa porte. VOtv s’est rendue à l’antenne de Sarcelles pour voir son fonctionnement. Reportage.

Extrait de vonews.fr (Val-d’Oise) du 19.06.11 : Sarcelles : Les contrats d’autonomie du plan « Espoir Banlieues ...

 

La vidéo d’entretiens de jeunes sur Youtube (Sarcelles)

Répondre à cet article