> MATERNELLE, LYCEE, Enseign. PROFESSIONNEL, SUPERIEUR-RECHERCHE > Supérieur-Recherche, Etudiants, Ouverture sociale et Cordées > Ouverture sociale > Ouverture sociale. Sciences Po > Les IEP en région > Première promotion de l’opération "JPP-JV" ("Je le peux parce que je le veux") (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Première promotion de l’opération "JPP-JV" ("Je le peux parce que je le veux") mise en place par l’IEP de Bordeaux et le conseil régional

23 novembre 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur les plus de 200 nouveaux diplômés de Sciences-Po Bordeaux, appelés par le directeur Vincent Hoffmann-Martinot, neuf faisaient partie de l’opération « Je le peux parce que je le veux » (JPP-JV) mis en place par le Conseil régional et l’IEP. « Un dispositif en faveur de l’égalité des chances »,

[...] « Parmi nous, personne ne faisait réellement partie des classes défavorisées », soulignait toutefois ***, qui avait fait sa scolarité au Lycée Val de Garonne à Marmande [...]. Fille d’une professeur des écoles et d’un ouvrier, elle était représentative des bénéficiaires du programme. Rien d’étonnant, car certaines études supérieures deviennent de plus en plus inaccessibles à la classe moyenne.

Extrait de sudouest.fr du 20.11.11 : Je le peux parce que je le veux

 

[Interview du directeur de l’IEP]. Ceux issus de la prépa JPP-JV ont certainement plus de reconnaissance et de légitimité que ceux bénéficiant d’un concours aménagé. De plus, nous n’avions pas besoin de la même ouverture socioprofessionnelle que Sciences Po Paris, car 30 % de nos étudiants sont boursiers.

Extrait de lemonde.fr du 23.11.11 : Sensibiliser les lycéens éloignés

Répondre à cet article