> 5 - Education prioritaire > MATERNELLE et Petite enfance > Position d’observateur (Maternelle) > Agnès Florin (Université de Nantes) : Les plus grands bénéficiaires de l’école (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Agnès Florin (Université de Nantes) : Les plus grands bénéficiaires de l’école à deux ans sont les enfants de ZEP et ceux des milieux très favorisés

16 juin 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Professeur de psychologie de l’enfant et de l’éducation à l’Université de Nantes, Agnès Florin* approuve le choix de Vincent Peillon de mettre l’accent sur l’école primaire et revient sur ses premières mesures. Interview.

[...] Au cours de sa campagne, François Hollande a dit vouloir accueillir en maternelle les enfants de moins de trois ans. Qu’en pensez-vous ?

C’est positif, mais tous les enfants ne sont pas scolarisables à deux ans ; toutes les écoles maternelles ne sont pas prêtes à les accueillir. Les plus grands bénéficiaires se situent aux deux extrémités de l’échelle sociale : les enfants de milieux social défavorisé, notamment en ZEP, et les enfants de milieux très favorisés (cadres supérieurs, professions libérales) ou très au fait des questions scolaires (enseignants). Cet accueil implique une pédagogie spécifique, du personnel, des locaux adaptés. L’éducation de la petite enfance est un investissement pour l’avenir !

Extrait de lavie.fr du 12.06.12 : L’école de la réussite privilégie l’oral et l’imagination

 

* Dernier ouvrage paru : Agnès Florin et Carole Crammer, Enseigner à l’école maternelle : de la recherche aux gestes professionnels (Ed. Hatier pédagogie)

Répondre à cet article