> 5 - Dispositifs éduc. ville (74 SR) > Type de document (11 SR) > Textes officiels (Polit. Ville) > Une convention interministérielle et avec des fédérations vise à développer (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une convention interministérielle et avec des fédérations vise à développer l’éducation physique et sportive comme facteur de cohésion sociale et de prévention du décrochage (BO du 02.01.14)

3 janvier 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Convention cadre
Partenariat entre le MEN, le MSJEPVA, le MDRE et le CNOSF
NOR : MENE1300578X
convention du 18-9-2013
MEN - DGESCO B3-4

Préambule
Le rôle éducatif et social du sport

Les valeurs éducatives et sociales du sport le placent au croisement de différents lieux d’éducation : à l’école, au collège et au lycée, il s’inscrit dans le cadre de l’éducation formelle par le biais de l’éducation physique et sportive (EPS), discipline d’enseignement obligatoire pour les 12 millions d’élèves scolarisés ; hors de l’école, un large réseau associatif permet à chacun de découvrir et pratiquer une multitude d’activités dans leur dimension de loisirs ou de compétition. Ce réseau, fort de 175 000 associations, rassemble plus de 16 millions de licences délivrées par les fédérations sportives. Il constitue le mouvement sportif français dont le CNOSF est le représentant légal.

L’ensemble de ces acteurs contribuent à la construction d’apprentissages fondamentaux, à l’épanouissement de l’individu et à son équilibre. Ils participent au développement de l’enfant sur le plan physique et psychologique et donnent sens aux valeurs sociales et civiques qui permettent l’éducation de futurs citoyens.

La pratique sportive associative s’inscrit dans ce parcours éducatif et citoyen du jeune.

Elle contribue à l’apprentissage du vivre ensemble, des règles sportives, au respect d’autrui et à l’engagement associatif. L’activité physique et sportive accessible à tous est un vecteur de cohésion sociale et de lutte contre les inégalités d’accès aux pratiques sportives quelles qu’en soient les causes. Elle participe à donner le goût de l’effort physique, élément essentiel d’une future hygiène de vie et donc de santé, permettant de lutter contre la sédentarité et l’obésité. Les associations sportives et les clubs veillent à la promotion des valeurs et à l’éthique du sport ; elles s’inscrivent dans la prévention des dérives liées au sport : dopage, paris sportifs, etc.

Les fédérations sportives scolaires jouent un rôle essentiel d’interface entre le système éducatif et les fédérations sportives. Elles sont des structures ressources et constituent un appui essentiel à la mise en œuvre de la présente convention.

Pour prévenir le décrochage observé au moment de l’adolescence, cette passerelle entre l’EPS, le sport scolaire et le sport fédéral est primordiale. [...]

Extrait de éducation.gouv.fr du 02.01.14 : Partenariat entre le MEN, le MSJEPVA, le MDRE et le CNOSF

Répondre à cet article