> 9 - POLITIQUE DE LA VILLE > PRE et REUSSITE EDUCATIVE > PRE (Positions d’observateur, journaliste...) > François Baroin (AMF) refuse "les accommodements" sur la laïcité et propose (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

François Baroin (AMF) refuse "les accommodements" sur la laïcité et propose des "contrats locaux d’éducation" permettant aux acteurs de la réussite éducative d’échanger sous le sceau du secret professionnel

17 février 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Mixité sociale, éducation, sécurité… les maires sont en première ligne contre la radicalisation. Selon François Baroin, président de l’Association des maires de France et sénateur maire (UMP) de Troyes (Aube), ils doivent refuser « les accommodements » en matière de laïcité. Il dénonce, par ailleurs, « le chamboule-tout territorial » et la baisse des dotations.

[...] Faut-il tendre vers une application plus stricte de la laïcité ?
Les maires sont les fantassins de la République et de la laïcité. Il y a eu trop d’accommodements, trop de tolérance par rapport à certaines pratiques. La commission formulera des propositions en vue d’établir un guide de bonnes pratiques, opérationnel, qui pourrait, si nécessaire, trouver une déclinaison législative. Il ne s’agit en rien de toucher à la loi de 1905 mais de fixer un cadre clair à l’application du principe de laïcité qui est à la fois une valeur et une règle. Les maires de France ont ainsi un rôle décisif à jouer dans la restauration de la laïcité dans la République.

Les maires ont-ils les moyens de développer les programmes de réussite éducative ?
On peut imaginer des contrats locaux d’éducation, à l’instar des contrats locaux de sécurité, qui permettraient aux partenaires locaux de la réussite éducative de mieux échanger les informations, sous le sceau du secret professionnel partagé.

Extrait de lagazettedescomunes.com du 16.02.15 : François Baroin : « Les maires sont les fantassins de la laïcité »

Répondre à cet article