> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales en MATERNELLE > Maternelle (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Maisons des apprentissages : la maternelle comme un village à l’école (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Maisons des apprentissages : la maternelle comme un village à l’école maternelle REP Caraque des Abymes (Guadeloupe)

19 octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Maisons des apprentissages : la maternelle comme un village
Expérimentation art.34

Ecole maternelle [REP] Caraque
97139 LES ABYMES
Auteur : ROMNEY
Mél : claudine.romney@gmail.com / claudine.carmasol1@ac-guadeloupe.fr

Inspirées du modèle des écoles du Danemark dont fait mention le rapport de l’IGEN n° 2011-108 d’octobre 2011, nous avons repensé et réorganisé les espaces de l’école. Autour d’un espace central qui sert à l’accueil et aux récréations, s’articulent quatre salles spécialisées à des apprentissages donnés : la maison de la communication (s’approprier le langage, découvrir l’écrit), la maison des arts (Percevoir Imaginer Sentir Créer, découvrir l’écrit/graphisme et écriture), la maison de la forme (Agir et s’exprimer avec son corps). Les enseignantes et leurs élèves se déplaceront dans ces espaces d’apprentissage selon un planning défini.

Plus-value de l’action
Les difficultés d’une école ne sont pas une fatalité, même lorsque celles-ci relèvent de sa configuration et entraîne un impact négatif sur le vivre ensemble et sur l’apprentissage. La cohésion d’équipe autour de l’intérêt commun du bien-être et de la réussite des élèves, la recherche collective de solution, la curiosité de s’intéresser à ce qui se fait ailleurs ont permis d’envisager autrement l’école et de la repenser.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Ce projet concerne toutes les classes de l’école soit 72 élèves au total (TPS/PS:22 / MS:27 / MS/GS:23)

A l’origine
- Constats relatifs à l’espace :
• 3 classes exigües, un dortoir et une salle de bibliothèque à partager avec l’élémentaire
• classes trop encombrées par des meubles et des tables,
• peu de coins d’imitation à cause du manque de place,
• peu de matériel (arts plastiques) et de jeux, les coins sont pauvres à cause du manque de moyens et de la détérioration rapide des jeux (à cause chaleur),
• peu d’espace de rangement pour permettre l’utilisation des jeux en autonomie par les enfants.
- Constats relatifs aux apprentissages :
• pauvreté du vocabulaire,
• Pourcentage important d’élèves ayant des difficultés de compréhension (écrite et orale),
• compétences du domaine devenir élève difficiles à être acquises,
• Manque de motivation des élèves (appétence, émulation scolaire à développer).
- Constats relatifs au climat scolaire :
• Le peu d’espace et la configuration de l’école engendre une promiscuité pouvant altérer le climat de scolaire.
• Le sentiment d’appartenance à l’école est peu développé.
• Les occasions de permettre aux élèves de l’école d’échanger, de collaborer et coopérer sont rares.
• Les parents sont issus d’un milieu socio-économique défavorisé. Malgré nos actions pour les impliquer dans la vie de l’école, ils se sentent peu concernés.
• L’accueil des parents n’est pas possible à l’entrée de l’école, car la directrice n’est pas déchargée et doit donc être dans sa classe
- Constats relatifs aux pratiques pédagogiques : Harmonisation et mutualisation sont à développer

Objectifs poursuivis
- Objectifs relatifs au vivre ensemble :
• Développer le travail en équipe et la mutualisation
• Améliorer les relations école-famille
• Améliorer le climat scolaire
• Développer les occasions de coopération entre pairs
- Objectifs relatifs aux apprentissages :
• Permettre aux élèves de mieux appréhender les espaces d’apprentissages pour leur donner du sens
• Multiplier les occasions de manipulation
• Faciliter la différenciation
• Faciliter le transfert des connaissances

Description
Réorganisation de l’espace : Les espaces seront réorganisés comme suit :
- Une aire centrale extérieure et abritée :
• accueil collectif le matin (sauf en cas de pluie)
• agir et s’exprimer avec son corps o récréation
- Les salles d’apprentissage (proprement dit) :
• La maison des arts (le regard et le geste, le graphisme et l’écriture)
• La maison de la découverte : les mathématiques et les sciences
• La maison de la communication : découvrir l’écrit et s’approprier le langage
- Les autres espaces
• La maison de la forme : agir et s’exprimer avec son corps (motricité, ronde, expression corporelle, …), exploration musicale, repos après le déjeuner)
• La maison de la famille : affichage des productions des élèves réalisées en classe ou des recherches effectuées à la maison, affichage et transmission d’informations entre les parents et l’école.
• La maison de la propreté : Lavage des mains et passage aux toilettes
• La place de la convivialité : Partage de la collation collective

Modalité de mise en œuvre
- Etape 1 : Mise en place de l’accueil collectif
• 1. Associer des parents au projet
• 2. Permettre la collaboration entre les élèves
• 3. Améliorer les conditions d’accueil des élèves
• 4. Permettre aux élèves de s’approprier l’espace
• 5. Faciliter l’adaptation du début d’année
• 6. Engager une réflexion pédagogique sur le sens véritable de l’accueil (demande de formation et d’accompagnement)
Du 2/09/2014 au 10/09/2014 Bilan de la 1ère étape 10/09/2014
-Etape 2 : Aménagement des salles de classe avec les élèves et les membres de la communauté scolaire. L’aménagement va évoluer tout au long de l’année (cf. rapport de IGEN)
• 7. Permettre une meilleure appréhension des espaces d’apprentissage
• 8. Développer la coopération entre les membres de la communauté scolaire
• 9. Permettre aux élèves de s’approprier les outils didactiques (du début d’année)
Du 11/09/2014 au 24/09/2014 Bilan Etape 2 Du 24/09/2014 au 29/09/2014
- Etape 3 : Mise en place des emplois du temps ritualisés
• 10. Donner du sens aux apprentissages
• 11. Permettre une meilleure acquisition du vocabulaire par les élèves
• 12. Permettre une meilleure structuration des apprentissages chez les élèves
• 13. (…) Cf. fiche action détaillée du projet
Du 24/09/2014 au 19/10/2014 Bilans intermédiaires Etape 3 Ajustement et régulation de l’action 1er/10/2014 8/10/2014. Mise en place des emplois du temps ritualisés du 3/11/2014 au 20/12/2014 Bilans intermédiaires Etape 3 5/11/2014 19/11/2014 12/12/2014
Organisation pédagogique :
• Planning d’occupation des salles [ ; ; ;]
• Affichage Les affichages didactiques de référence sont communs, pensés et conçus pour être utilisés en fonction du public concerné. Un fond de couleur permet à l’élève de repérer ceux qui lui sont destinés. Les autres affichages sont amovibles.
• projets /Toutes les classes travaillent autour d’un projet commun porté par des actions à trois mains. Les projets de classes visent des objectifs communs en cohérence avec le projet d’école.
• prise en charge des élèves
◦ Programmation/séquences/ différenciation
◦ Une programmation sur le cycle a été établie.
◦ Les séquences clés sont communes et prennent en compte les différents niveaux d’apprenant.
◦ Dans chaque maison le matériel pour chaque niveau d’apprenant est à disposition et facilite la différentiation.

Trois ressources ou points d’appui
• M. GALOU Georges (conseiller pédagogique généraliste de la circonscription Abymes 1) : aide à l’analyse des constats, l’élaboration et la formalisation du projet, accompagnement tout au long de la mise en place, organisation et animation de réunion de suivi.
• Equipe du RASED de la circonscription Abymes : aide à l’observation des comportements des élèves vis-à-vis du repérage dans l’espace et dans le temps.
• M. CORNELIE Pascal (référent innovation de la circonscription Abymes) et Mme VILLA Marie (référent innovation académique) : suivi du projet.

Difficultés rencontrées
• Avoir du matériel et du mobilier adaptés à la taille de tous les élèves (matériel modulable).
• Installer l’affichage spécifique et quotidien d’un niveau de classe..
• Faire évoluer les affichages
• Décomposer les rituels (le temps, les niveaux)

Moyens mobilisés
La mairie nous a fourni :
• 14. 4 tapis
• 15. Des boîtes d’autonomie
• 16. Un tableau mobile
Il reste à commander :
• 17. des tablettes numériques (un projet de mise à disposition d’une valise par le rectorat est en cours, en collaboration avec le conseiller pédagogique TICE de pôle)
• 18. des meubles de rangement
• 19. du mobilier et des accessoires pour les coins.
La coopérative a financé l’achat de meuble à tiroirs roulant pour chaque classe. Les parents d’élèves : un parent a fabriqué un ensemble de 6 bancs modulable pour la maison de la communication et deux estrades pour la maison des arts.

Partenariat et contenu du partenariat
Un partenariat reste à établir avec une bibliothèque et avec un artiste.

Liens éventuels avec la Recherche
Rapport de l’IGEN n° 2011-108 d’octobre 2011
La classe au quotidien
Liens pour l’aménagement des espaces / La place du jeu à l’école maternelle
• L’espace classe à l’école maternelle – Académie Rennes – Laurence Cathelin – CPC EPS (dossier PDF 31 pages) : Voir
• L’aménagement des espaces en maternelle – Académie de Versailles – 19 pages : Voir
• Aménager des espaces de vie dans les classes maternelles – Inspection académique de l’Essonne – Numéro 1 – Février 2012 Groupe départemental Ecole Maternelle – Commission Aménager, Structurer, Investir l’espace : Voir
• Des espaces pour mieux apprendre : comment penser un aménagement d’une classe maternelle favorisant les apprentissages d’un jeune élève de Cycle 1. Vincent Paré – Formateur IUFM La Roche/Yon : Voir

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Une école témoin sera associée au projet en respectant les critères suivants :
• Les deux écoles doivent avoir un constat identique
• Les évaluations des élèves doivent être communes
• Les profils des élèves doivent être proches
• Les enseignants des deux écoles doivent avoir toutes leurs préparations communes
Des bilans intermédiaires sont prévus à chaque étape du projet

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Meilleure identification des activités par les élèves. -
• Développement de compétences dans le devenir élève
• Augmentation de la motivation et de l’implication
- Sur les pratiques des enseignants :
• Mise à disposition du matériel facilitée
• Augmentation des échanges de pratiques
• Développement de la mutualisation : matériel, préparation pédagogique, emploi du temps, etc…
• Facilitation de la mise en œuvre d’une pédagogie différenciée
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Des échanges de pratiques facilités au sein de l’équipe
• Développement du travail en équipe
• Implication du personnel communal dans le projet
- Sur l’école / l’établissement :
• Amélioration des conditions de l’accueil du matin : diminution des pleurs, développement d’un tutorat entre pairs, facilitation de la mobilité des élèves, etc.
• Amélioration des échanges Parents-Enseignants, Parents-Parents
- Plus généralement, sur l’environnement : -

Extrait du site Expérithèque : « 2015 Maisons des apprentissages : la maternelle comme un village »

Répondre à cet article