> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Carte scolaire et de l’EP, Mixité sociale > Carte scolaire et Mixité sociale (Actions et Situations à Paris) > A Paris, "Affelnet" désavantagerait les élèves non boursiers à la fois dans (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A Paris, "Affelnet" désavantagerait les élèves non boursiers à la fois dans les collèges défavorisés et dans les lycées prisés

4 juillet 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les élèves de 3e B au collège [REP] Aimé Césaire à Paris, que suit "Les Jours" ont reçu leur affectation dans un lycée parisien. Alice Géraud raconte. Certains sont joyeux, et pour d’autres c’est un drame, notamment pour Nina, dont "la machine à caser les collégiens" a "avalé" le dossier et qui n’est affectée nulle part alors qu’elle pensait avoir sans problème, une place au lycée Voltaire.

Le récit est émouvant : les élèves découvrent ce que sera "leur vie d’après", "cette chose un peu floue qu’on appelle l’avenir". Leurs inquiétudes d’adolescents ne sont pas toujours celles qu’imaginent les algorithmes. Ainsi, celle jeune Guinéenne, arrivée en début d’année en France, qui a "travaillé d’arrache-pied" pour avoir un bon niveau, redoute d’être la seule élève noire dans un lycée prestigieux...

Mais surtout, l’article détaille le fonctionnement d’Affelnet. Comme le résume le principal, "c’est la loi du marché, celle de l’offre et de la demande, ça peut être dur". Au bonus de 300 points donné aux élèves boursiers s’ajoute un savant calcul de la pondération des notes de l’élève en fonction du niveau de l’établissement. "Mais le système est relativement opaque, puisque ni les élèves, ni même les responsables d’établissement ne connaissent le nombre de points final obtenu par ce calcul. C’est la machine qui sait. Et donc, qui décide." Nina n’est pas boursière, elle est assez bonne élève dans un collège REP, or ce sont ceux qui ont le plus de points qui ont le plus de chances d’obtenir leurs premiers vœux. "Dès qu’un lycée est complet, la machine passe au lycée suivant, et ainsi de suite (...)
Sur les 14 élèves qui passent en seconde générale l’an prochain, tous les élèves boursiers ont été affectés dans le lycée qu’ils avaient placé en vœu numéro un. Les non-boursiers, en revanche (...) ont tous été renvoyés vers leurs vœux numéro deux, trois, quatre, voire éjectés du système comme Nina (...) À moins d’être boursiers, les élèves issus de collèges en difficulté sont clairement défavorisés lors des affectations par le calcul de points d’Affelnet, parce que leurs notes sont moins valorisées que celles des élèves issus des bons collèges."

Le site des Jours

Extrait de touteduc.fr du 01.07.16 : Affelnet ou comment les bons élèves non boursiers des collèges en difficulté sont défavorisés (Les Jours)

 

Par le jeu de l’algorithme d’affectation Affelnet, le lycée parisien Turgot accueillera en septembre prochain 83 % d’élèves boursiers en classe de seconde contre 44 % cette année.
[...] Aucun collégien non boursier, y compris ceux des collèges mitoyens, n’a réussi à être admis. « Même avec 19 de moyenne générale, c’était impossible pour eux », explique le proviseur Christophe ...

Extrait de lefigaro.fr du 01.07.16 : Dans le Marais, un lycée prisé n’accueille que des boursiers

 

Décidément les processus d’orientation informatisés vivent une semaine noire. Le 5 juillet, APB était sévèrement démonté par Libération. C’est maintenant un bug d’Affelnet, l’outil d’affectation au lycée, qui fait des vagues à Paris. Des enseignants du lycée Turgot se plaignent d’avoir 83% de boursiers en seconde à la rentrée 2016.

Extrait de cafepedagogique.net du 05.07.16 : Turgot : Quand Affelnet bugue/06072016Article636033858096649765.aspx#.V30NothmJ64.twitter]

Répondre à cet article